Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

lundi 24 octobre 2022

Aïe !
Ris, même beurré !




« It's just a jump to the left
[…]
And nothing can never be the same »

Je me souviens que dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, la brigade des voltigeurs fachôsement réactivée par le tout frais nommé ministre de l'Intérieur (Charles Pasqua — fondateur du SAC, entre autres vétilles) me poursuivait de ses tracassantes matraques (ton faf, son taf) boulevard Saint-Germain et que vu qu'ils me chauffaient de fort près je n'ai dû mon salut qu'au fait que le Couic du coin présentait deux issues, dont l'autre donnait sur la rue Champollion face au cinoche de Simsi.

Ces degôches sont vraiment des branleurs de première : sans les accents on pige queude, c'est hyper-ambigu (il frappe à mort ?), et y'a même pas le nom des trois assassins. Pfff !

0 urbanités attiques:

Enregistrer un commentaire