Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

jeudi 25 février 2021

À la ligne, point final

Baptiste est mort la nuit dernière, à 42 ans, à Lorient.

Saloperie.

Avant de connaître un succès fulgurant sous le nom de Joseph Ponthus avec son magnifique  À la ligne où il relate sa vie d'intérimaire dans les usines agro-alimentaires bretonnes, il avait été Montreuillois, chroniqueur à Article XI, éduc de rue à Nanterre — où il avait aidé quatre jeunes à raconter leur vie quotidienne de galère et c'était devenu Nous… la cité, déjà une sacrée claque !

Il était parfois réservé, parfois grande gueule, toujours joyeux et soudain parfois ailleurs, bon poète et bon buveur, il était tant, il promettait plus encore, il a été fauché en plein essor. 

Saloperie de crabe.

Je ne sais pas s'il a eu le temps d'achever son deuxième livre, en chantier voici deux ans, qui l'emplissait d'allégresse.

Il nous reste ses chroniques de « Sévice social » dans Article XI, qu'on peut (re)lire ici.

(Pour les mots croisés qu'on a commis ensemble, faut repêcher les exemplaires papier du canard !)

Et on peut toujours relire les billets de son blogue ici.

 
Montparnasse, mai 2019
 
Salut Baptiste
Salut l'artiste

Adieu l'ami.

Danse, bordel !!!