Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mardi 22 novembre 2022

J'en rêve parfois



Étriper un membre du Parti Socialiste
Empaler un entrepreneur capitaliste
Lapider un bataillon d’éditorialistes

Annihiler un analyste économique
Écarteler un chroniqueur radiophonique
Trucider quelques journalistes politiques

Tuer un banquier
Faire taire Laurent Ruquier
Brûler quelques hypermarchés

Torturer un présentateur de la télé
Émasculer le président de l’UMP
Passer un bon coup de napalm sur Saint-Tropez

Occire un flic
Descendre un scientifique
Buter un hipster ultra-chic

Écorcher un trader merdique
Un gros bourgeois catastrophique
Un groupe de hard-core mélodique

Taper un prof
Frire le chanteur Christophe
Noyer un « nouveau philosophe »

Fusionner Laurence Ferrari
Avec Bernard-Henri Lévy
Les mettre dans Sexy Sushi

Les salsifis, Bernard Kouchner, Jean-Louis Murat
Le Grand Journal, Libération, M Pokora,
Patrick Bruel, Alain Soral, David Guetta

Crever Dassault
Bouffer Calogéro
Anéantir Jean-Pierre Pernaut

Liquider Obispo
Liquéfier Laurence Parisot
Défigurer Bernard Arnault

Latter Carla Bruni et Val
Leur trancher l’artère fémorale
Rôtir leurs parties génitales

Embrocher Claire Chazal
En y glissant par voie rectale
Un bouquet d’herbes provençales

2 commentaires:

  1. J'en ai rêvé. Il l'a fait. Je ne le connaissais pas.
    Merci Mr George

    RépondreSupprimer
  2. De nada, Coco, je ne m'en lasse pas même si je connais pas tous les noms qu'il balance — au point que j'arrive pas à capter toutes les paroles, notamment cette histoire de salsifis juste avant Bernard Kouchner.
    La sobriété du clip est sidérante, avec par surcroît cet air désolé et contrit qu'il affecte.
    Et la touche du bouquet d'herbes provençales témoigne d'un raffinement indéniable…

    De plus amples développements ici.

    RépondreSupprimer