Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

lundi 2 janvier 2023

La guerre du feu, c'est l'affaire du gueux

 


En ces temps où tout s'enfle, votre ami George Wilhelm Ferdydurke Weaver vous explique comment économiser des sommes mahousses pour survivre en milieu hostile.

Diminuons nos dépenses par huit.

ATTENTION : ce qui suit ne s'adresse pas qu'aux accrocs à la fumette !
Le briquet est un ustensile absolument génial, indispensable à toute tentative de survie, nos ancêtres néanderthaliens auraient plus souhaité en disposer que de smartphones — d'autant qu'ils n'avaient pas encore découvert les bienfaits de l'électriciture.

Un briquet, certes ça sert à faire du feu, à se réchauffer un peu les phalanges quand ça caille, mais aussi à illuminer l'environnement (par exemple quand l'appli « Torche » dudit smartphone pédale dans la choucroute rapport à que le bouzin est déchargé).


Un Zippo desséché, assoiffé d'essence pour exister

Un flacon de recharge pour briquets Zippo : entre 3,50 et 5 € les 125 ml chez le buraliste


3,50 € le litre (= 8 x 125 ml) dans un magasin de bricolage
(« F », c'est pour « Fuck les buralistes ! »)



Faire sauter délicatement l'opercule de l'onéreux flacon asséché


Opercule dégagé, suffit d'y engager un petit entonnoir et de remplir d'essence F…


… comme ainsi, après quoi on reclipse l'opercule.

Fiat lux !

Auparavant j'utilisais de l'essence de station-service, encore deux fois moins chère, mais franchement ça schlingue trop.

0 urbanités attiques:

Enregistrer un commentaire