Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

vendredi 22 juillet 2011

Prendre de la bouteille



Une calamiteuse tentative de réduction à deux voix de la chanson L'Alcool, jadis créée par Les Quatre Barbus (paroles de Francis Blanche sur l'air de la Fantaisie n°2 de Franz Liszt).

14 commentaires:

  1. Je ne vous le fais pas dire, cher ami…

    RépondreSupprimer
  2. Allô, ch’est Nord-Eclair ? J’voudros mette eune annonce du décès de m’n’homme mais avint cha, vu qu’ch’est l’première fos, dites-me combin qu’cha coûte ?
    - Cela dépend de la taille de l’annonce souhaitée, Madame !
    - Eune tiote, cha ira. In n’est nin riches savez ! Alors, ch’est combin pour eune tiote ?
    - Pour l’annonce petit modèle, l’emplacement coûte 50 euros et, ensuite, c’est 10 euros la ligne.
    - Ah, ouais, quind même… faut nin in dire d’trop alors ! Attinds, laisse me réfléchir… écris : « Albert Wallon i est mort. »
    - Oui, Madame, c’est noté. Ensuite ?
    - Après ? Bien, ch’est tout, hein fiu !J’n’ai nin brammint d’sous mi !
    - Je comprends, Madame, mais une seule ligne, ça fait court, je dirais même que ça ne s’est jamais vu…
    - Ouais, ben, ch’est comme cha. J’n’ai nin les moyens… si tu n’veux nin d’mes sous, dis-le !
    - Euh, écoutez, madame, je comprends votre détresse et je prends sur moi, au nom du journal, de vous offrir une ligne supplémentaire.
    - Ah ? Ben, t’es un braf ti ! A c’t’heure, j’ai drot à 2 lignes ?
    - Exactement, chère Madame, que dois-je inscrire ?
    - Voilà, té comminches parel : Albert Wallon i est mort… et pis té rajoutes in d’zous : mobylette à vinte.

    RépondreSupprimer
  3. Pas mal, bira : ça sort d'où ?

    Moi aussi, Moons, j'ai cette sensation de déjà-vu…

    RépondreSupprimer
  4. si calamiteuse, pourquoi en faire état ?

    RépondreSupprimer
  5. Mais parce que c'est la seule version que je connaisse en-dehors de celle des Quatre Barbus, thé.

    RépondreSupprimer
  6. verre vert vair vers etc30 juillet 2011 à 20:53

    oui, mais on ne fait état de toute chose, même si on a bu

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette intéressante contribution, bira.

    De toutes choses, non, thé : vous avez raison.
    Mais ce blogui-boulga me sert aussi de pense-bête, figurez-vous : là, c'est en grande partie une praillevète djoque, à ma plus extrême honte de m'aligner ainsi sur le blogueur lambda.

    RépondreSupprimer
  8. Sans vouloir paraphraser
    pensée intéressante

    RépondreSupprimer
  9. c'est un monsieur qui va chez le docteur.
    Ce dernier lui dit que tout va bien pour lui :
    je pars en Australie la semaine prochaine
    22 heures de vol avec une escale au bout de 15 heures.

    Le patient lui dit tout de même :
    Si là-bas vous trouvez un remède pour la bébête,
    vous me le dites, hein.

    Le docteur répond :
    Oh, mais là-bas, ils en sont au même point que nous.

    RépondreSupprimer
  10. Have a look

    arrivé à paname, j'achète des pastèques.

    est-ce que vous les voyez les chars de keufs qui font marche arrière là ?
    voyez quoi ça fait, un pays où y'a jamais eu de grève générale au sens 36 ou 68.
    Septentrional Crew, Gwada.

    RépondreSupprimer