Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

lundi 26 juillet 2021

Obi (faciunt), tu erres

Souvent je m'endors tard dans la nuit au son des Nuits de France Culture, le poste est encore allumé lorsque j'émerge des limbes le matin.

Voici trois semaines, samedi 3 juillet, j'ai cru rêver encore au réveil : c'était la voix rieuse d'un ami mort qui me parlait, surgi d'autres limbes, alors que j'étais en train de réaliser pourtant que je ne dormais plus…

Après quelques secondes de berlue, mes synapses se sont reconnectées, j'ai fini par comprendre ce qui se passait, mais je suis resté dévarié toute la journée.

Ce qui m'avait réveillé, c'était la rediffusion du Répliques du 25 mai 2019, le surlendemain du jour où Baptiste et moi nous étions enfin retrouvés après son départ en Bretagne. Il descendait tout juste du train, la veille de l'enregistrement de l'émission, il était de passage à Paris pour ça.

Finkielkraut le recevait sous son nom de plume, Joseph Ponthus, en compagnie d'Arthur Lochmann — lui aussi finalement devenu ouvrier après des études supérieures mais par choix, pour sa part.



1 commentaire: