Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 1 février 2009

Wanted !

Jenny Suarez-Ames, généralissime adjudante vernie, a disparu de notre univers numérique depuis plus d'un mois.
Elle avait commencé à enrichir notre imaginaire, nos pensées, notre mental, notre mante alitée, en août 2006, voilà une éternité.
Un trait de Jenny qui a occupé nombre d'entre nous.
Borgès, Fictions, « Thème du traître et du héros » : elle avait eu la confiance d'accorder à certain ex-colonel un privilège d'administrateur, comme on dit chez Blogger. Et voilà : séparation, dispersion, évacuation. Modification de l'équipe éditoriale de Moisson rouge.
On ne sait plus.
Avant France Télécom, il y avait les PTT. La SNCF publicitait à la télé pour du train à 0,03 € au km.
Dans le monde d'avant, on perdait moins de temps à des conneries. Le monopole facilitait.
Dans le monde présent, Les Moissonneuses ont été éradiquées; où aller ?
À nos chères lectures, bien sûr, à nos amours fous de toujours, aussi.
Mais quand même, Jenny, vous manquez sacrément.
Malgré tous ces coups de couteau.

23 urbanités attiques:

Nicolas a dit…

A proprement parler, elle n'a pas "disparu de notre univers numérique ",dans la mesure où de nombreux fragments des Moiss' restent disponibles en cache (avec ou sans commentaires, selon la requête).
Par ailleurs, je reste sec devant votre charade (alpha et omega ?) et ne comprends pas le sens de l' "adjudante vernie".
Au plaisir de vous lire.

thé a dit…

Suivez les commentaires, Nicolas . George a donné la solution.

birahima2 a dit…

juste sur le billet d'avant

George WF Weaver a dit…

Bien vu, bira : merci.
Nicolas, les robots de Gougueule et Hiaou ne sont pas impitoyables, car ils n'ont certes pas d'états d'âme, mais ils poursuivent nonobstant leur œuvre inexorable, la lente éradication des traces des Moiss'. Quant à votre dernière question, désolé, mais l'éthique m'impose la discrétion au sujet de ce secret de polichinelle.

Nicolas a dit…

On trouve quelques commentaires rémanents, comme ceux-ci.
C'était vous l'usurpateur ?

birahima2 a dit…

bien vu, c'est vite dit
c'est thé qui a dû bien voir
et moi, j'ai eu un gros coup de bol

m'enfin, j'ai essayé de pas sauter les descriptions ( des commentaires)

par contre Nicolas si ; Nicolas est le cheval, me semble-t-il
et bon parcours hippique Nicolas !
hu hu !

George WF Weaver a dit…

Nicolas, vous avez une sacrée mémoire, et on ne peut rien vous cacher : à part les deux "vrais" vôtres et celui de JSA, tous les commentaires de cette page sont de mon fait : désolé pour les pseudos, j'étais alors plongé dans la lecture (désarçonnante) de Prière pour Dawn, qui les a tous suscités hormis l'usurpation. Mais concernant celle-ci, il me semblait avoir le lendemain avoué mon forfait…
Bira, "bien vu", c'était pour la chanson, que je ne connaissais pas.

Far cry a dit…

Comme tous les postchocs implantés, JSA doit maintenant gérer son amnésie immédiate et apprendre à aimer sa précarité tout en se soumettant au marché et en jouant aux Playmobil(tm). Par nécessité. C'est-à-dire qu'elle a finalement rejoint le monde réel où elle cumule désormais trois métiers, ce qui laisse peu de temps pour la révolution virtuelle. En fait. Ça vous va?

George WF Weaver a dit…

Bigre ! Il est grand temps, me semble-t-il, de relire Le droit à la paresse. How I Learned to Stop Worrying and Love Leisure. Vous faites encore la babissiteure ?

George WF Weaver a dit…

Ah, désolé, je viens seulement de lire ailleurs un post intitulé "Rimbaud, Marx, Rimbaud" : votre commentaire s'en éclaircit.

Far cry a dit…

Vous êtes tout excusé, George... Je vadrouille en ce moment dans l'édition pour gagner mon pain quotidien, moitié en pied, moitié en free lance chez d'anciens employeurs à la précaire reconnaissants. Et vous savez quoi? Ça me plaît.

George WF Weaver a dit…

Notre pain quotidien, encore un chef-d'œuvre de King Vidor, tout comme La Grande Parade, La foule… Ne vous foulez pas trop quand même. Et gare à la pieuvre verte !

Far cry a dit…

Pas d'inquiétude quant à la PV, George, je l'ai assez fréquentée pour savoir l'amadouer. Et puis n'idéalisons pas la micro-édition, hein...

Paul Lafargue a dit…

Ce qui laisse peu de temps pour la révolution tout court, en fait...Ou même le simple militantisme, prendre une carte, assister à des réunions, faire grève,distribuer des tracts, manifester et éviter un néopoujadisme teknikartien trentenaire genre "moi je bosse, monsieur"

George WF Weaver a dit…

Gendre de Marx, voilà une filiation autrement plus directe que le biais chaviste ! Mais colonel, merci d'éviter de prendre cet espace pour un ring ou un paillasson…

Far Cry a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
La raison. a dit…

Qui sème le vent, récolte la tempête. Far cry, vous l'avez bien cherché. Un peu d'orgueil, que diable, cessez vos pleurnicheries !

Far cry a dit…

Soit "La raison" est une jeune femme blonde fatiguée que j'identifie fort bien et pardonne parce qu'elle avoue elle-même s'être emmêlé les pinceaux face à ce bordel ; soit c'est quelqu'un d'autre et là je recommande, au choix, de se mêler de ses fesses ou d'aller prendre ses renseignements sur un autre blog.

Rubia loca a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
La raison. a dit…

Le message ne s'adressait pas en effet à Far Cry ... mais je pense que la personne visée s'est reconnue.

Far Cry a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
George WF Weaver a dit…

Oïe oïe oïe, je comprends rien à ces salades familiales, d'autant que le blogue de La Rubia n'est accessible qu'à ses invités. "La Raison" me semble un peu contradictoire.
Ce que je sais, c'est que je préfère Coupat aux coups bas, et aussi que Soupault conclut l'un des Contes des cinq continents par une sentence du genre : «Un homme qui a pour amies la Fortune et la Raison, et qui dit la vérité, peut devenir le maître de toutes les villes du monde.»

George WF Weaver a dit…

Certains commentaires de "Far Cry" ont été supprimés à sa demande, pour éviter de sombrer dans un roman à la H.G. Wells.

Enregistrer un commentaire