Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

lundi 19 juin 2017

Des chanteurs heideggeriens, ça a existé !
Heili, Heilo !


Tel est le skoupe que nous a révélé Adèle van Reeth dans son émission du 1er juin sur France Culture, tout à la fin :



Immergé dans la plénitude d'être au monde, on s'est alors souvenu qu'Iggy Pop lui aussi, après Joe, s'est interrogé sur l'existence et le Dasein :



Mais dans quel monde sommes-nous, si seulement on y est ?
Être étant (et tant), c'est pas évident…

mercredi 14 juin 2017

Vanessa Hachloum dans toute sa splendeur révolutionnaire autodérisoire



Une merveille jubilatoire de Jean Yanne de 1972 où tout le monde (patrons, syndicalistes, gauchistes, féministes…) en prend salement pour son grade.
Et une sacrée brochette d'acteurs au générique : Blier en post-Thorez, Serrault en curé et Caussimon en évêque, ça vaut le détour (sans parler de Jacqueline Danno, ni de Tito Topin ou Christian Vander) !

jeudi 18 mai 2017

Des potes ? Non : despotes !


« Le président de la République […] nous a dit que nous étions les despotes, euh, les dépositaires de cette alternance profonde… »

mercredi 17 mai 2017

Oreste et Fantazio, Montreuil, 11 mai 2017




Dans un bar de Montreuil, la veille d'un concert visant à racheter un camion pour la récupe de Rungis : une tonne de légumes tous les lundis, ce qui arrange bien les maraîchers bio de là-bas vu qu'ils doivent casquer la mise à la benne…
Le vaillant camion qui servait jusqu'alors a cramé le 31 décembre 2016, nul ne saura jamais pourquoi ni comment.

lundi 15 mai 2017

George WF Weaver, au poste !



GWFW, bourré comme un coing, s'apprêtant à causer dans le micro

Ni igname ni pro-FHAR (?) mais complètement ignare et profane en matière de production radiophonique, l'ami George WF Weaver s'est néanmoins traîné, malgré son grand âge, jusqu'à Toulouse voici une semaine pour fêter le dixième du jubilé de l'émission Dans l'herbe tendre, dont voici le désolant résultat :



Jules en train de fignoler l'ordre des morceaux quelques minutes à peine avant le début de l'émission


Le studio avant l'arrivée des six lascars égrillards

Le local technique où officie très sérieusement  Jules (ouverture et fermeture des micros, lancer des morceaux, contrôle du téléphone…) pendant que les intervenants déconnent à tout-va dans le studio, de l'autre côté de la vitre

dimanche 14 mai 2017

Fred Deux, Phénix des hôtes de ses voix



Le magnétophone de Fred Deux, au micro duquel il a consciencieusement tenté d'exhumer ses rêves d'enfant, ses cauchemars, croyant ses espoirs broyés, arrêter de frayer avec l'effrayant — tous les scélérats ; et c'est les rats.

Toutes les cassettes enregistrées entre 1963 et 1994 par ce fou de conteur hypnotique (Fred Deux, pour les intimes), je m'étais acharné à les rapatrier solidement ici, dès que la BNF nous en a maladroitement fourni le bénèf au printemps 2011.
Quand ça n'a plus marché, j'ai refourgué le tout .
Las, en vain désormais : rien ne dure dans ce monde du capitalisme éternel qui tue tout.

Mais voici qu'un occidental en a eu marre de ces décapitations successives, au point de construire un site entièrement dédié à l'œuvre sonore de Fred Deux, qui est en chantier ici.

À suivre…