Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 29 mars 2020

Une mascarade criminelle








Pareil cumul d'incompétence et de mensonge éhonté, voilà ce qui est « très rare dans le monde » !

Pour rappel :



vendredi 27 mars 2020

La France bascule dans le maoïsme et adopte le programme du Conseil National de la Résistance


Révolution Culturelle à la française !

Dans son appel du mardi 24 mars, le ministre de l'Agriculture a exhorté les citadins à venir en masse travailler aux champs…



… tandis que la semaine précédente, le chef de l'État envisageait de revenir aux fondamentaux du C.N.R. (d'ailleurs issu de « l'armée des ombres »…), son ministre de l'économie assurant le lendemain que le gouvernement n'hésiterait pas à procéder à des nationalisations !

Ce virage à 180° pourrait surprendre mais en réalité il était prévisible puisque

MACRON = MAO + C.N.R.

Les entreprises européennes, quant à elles, gardent le cap : elles vont distribuer 359 milliards d'euros à leurs actionnaires en 2020.

mercredi 25 mars 2020

Pic et piques et anagramme


Quoi de plus providentiel qu'une pandémie pour dézinguer radicalement le Code du Travail ?
Suppression de la durée hebdomadaire maximale du travail, dates de RTT et de congés payés au bon plaisir de l'employeur…
Voir ici la loi d'état d'urgence sanitaire adoptée le 22 mars, pas vraiment dans le fil du mouvement du même nom en 1968.

Notamment, dans l'article XI (désolé, les frères Bernard !) du Titre II, la partie I, §9, p. 11, qui permet « aux entreprises de secteurs particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation ou à la continuité de la vie économique et sociale de déroger aux règles d’ordre public et aux stipulations conventionnelles relatives à la durée du travail, au repos hebdomadaire et au repos dominical ».

Cela n'étonnera personne puisque c'était inscrit de longue date dans les mots eux-mêmes :

MERDE AU CORONAVIRUS !
 
MACRON : « ADIEU, VERROUS ! »



Exclusif : les masques tombent !


mardi 24 mars 2020

« Hé, toi, l'Aîné ! Où est sa hideuse tourie ? » : cette question est dépassée en Romandie.


Samedi 14 mars, à l'heure où le gouvernement français commençait à confiner le pays, la télé suisse romande présentait en exclusivité, dans l'émission 120 minutes*, la meilleure comédie musicale de l'année :



* où l'on entend notamment ce joyau :

— Quel est l'objet de votre appel, monsieur ?
— Un téléphone.

Barbara - Chansons pour une absente


Il ne reste que quatre jours, jusqu'au 28 mars, pour regarder gratos ce montage d'archives de 2016 rediffusé sur Arte le 15 mars et encore avant-hier, avant une nouvelle rediffusion le 15 avril à cinq heures du mat' (j'ai des frissons, mais ça n'a rien à voir).
Je conseille de basculer en mode plein écran et cliquer sur le bouton des paramètres pour régler la qualité sur 720 p.

lundi 23 mars 2020

Une grille pour se distraire derrière nos grilles



Après une mise en ligne illico piratée par un virus inconnu, la grille est rétablie et va mieux (merci, monsieuye Am Lepiq !)

Je la remplirai au fur et à mesure des bonnes réponses, si d'aucuns s'y aventurent.

HORIZONTALEMENT

I. La petite bête qui monte, qui monte...
II. Mots de passe de toréador ? (deux mots). C'est censé favoriser la survie, sauf en Syrie bien sûr.
III. Contredit. Quel bordel ! Préposition.
IV. « C'est quand même pas la fin du monde ! » diraient Barbey et Jean Lorrain.
V. Pas totalement inique. Transmis dans le corps.
VI. À rebours, de midi, peut affecter la quarantaine. Prise de la Bastille (enfin, à demi-mot…) Près de.
VII. Français en temps de guerre, mais pour le moins incapable aujourd'hui. C'est venu de Chine dans la plus complète gabegie et depuis, en Italie et en France, on déguste.
VIII. Risque de danger pour nous si c'est un virus. Article étranger. Possessif dans tous les sens du terme.
IX. Inverti à force de singer le caractère de Noël. N'importe comment, elle a eu notre peau.
X. Elles se mettent à la colle au milieu des sœurs. C'est du chinois mais on n'y perd pas son latin, seulement la santé, la vie, ou la liberté.
XI. Est proche de la quille, lui ! Ça peut causer du mal.


VERTICALEMENT


1. Mobilisation générale en milieu restreint.
2. Proposition d'Apple pour résoudre par Internet les tracas de l'isolation, et qu'il faudrait ordonner ?
3. Retour à la vie ou antichambre de la mort, c'est selon.
4. C'est un problème. Vu le manque de places à l'hosto, il faudrait que le progrès de la pandémie le soit, mais en même temps c'est ce qu'elle nous fait.
5. Gare au pangolin qui pourrait s'y fourrer ! Va souvent au pas.
6. Même si elle est mineure, elle ne sera pas épargnée. Accessoire en montée.
7. Graals du moment. Ça, c'est pas pour Boris Johnson.
8. Celle des députés ne leur sert guère de nos jours. Sida sans cœur.
9. Toujours vert outre-Rhin, mais pas seulement. Il a adapté Michel Foucault.
10. Ça fait longtemps qu'il est en quarantaine, beaucoup sont d'avis de le liquider. Hé ben il est beau, là, le grand singe !
11. C'est ainsi, outre-Manche. C'est Alfred qui monte pour George. C'est l'affaire du VIH, pas du COVID-19.
12. Passériformes (deux mots).
13. Se font mousser. Beauvoir l'a secondé.

Le dernier conseil des ministres de guerre




Merci à Yves Le Baccon (et à Eric D., qui m'a transmis ce judicieux détournement) !

dimanche 22 mars 2020

Fable-express pour une époque qui fait grise mine


Contraints de s'entasser à côté des terrils
Dans une cité blafarde offensant le confort
Les mineurs semblaient pas constituer un péril...
Les patrons s'en méfiaient comme de l'eau qui dort !



Moralité :
Gare à ce coron hâve : ils rusent !
 
 

samedi 21 mars 2020

mercredi 18 mars 2020

Fable-express d'actualité à propos de la querelle entre Anciens et Modernes dans la Rome antique



Les Classiques latins supportant pas l'idée
Qu'on préfère au distique le nouvel hexamètre,
L'auteur de L'Art d'aimer, fallait l'incriminer !
On manda un mouchard pour confondre ce traître :

Gaffe à ce qu'Ovide dise neuf !

Fable-express d'actualité sans aucun rapport avec le Titanic



Le croiseur Potemkine voguait vers Bundaberg
L'eau est chaude par là-bas, pas question d'iceberg
Mais quand même un pépin menaça sa carrière :
Il heurta les récifs de la Grande Barrière

Moralité :

Gare à ces coraux, navire russe !


La séparation achevée (2)



En réalité, les effets confinatoires du COVID-19 ne divergent guère de la logique du capitalisme néolibéral, sinon que la séparation généralisée ne se pare désormais plus d'une illusion de liberté.

Une différence de taille, cependant : travailler, cet impératif catégorique de la société marchande, est devenu non seulement accessoire mais fortement déconseillé.

lundi 16 mars 2020

Un risque « populationnel »




C'était sur Arrêt sur images voici trois jours, vendredi 13 mars, on croirait que c'était il y a un siècle.

François Salachas et Philippe Devos expliquent très clairement les raisons de la progression exponentielle du virus, et la nécessité impérative d'attribuer massivement des fonds aux services de santé publique, surlaminés depuis des années par les gouvernants.

Pas plus dans son allocution de ce soir que dans celle de jeudi dernier, Macron  n'a envisagé de verser un centime aux hôpitaux pour accroître le nombre de lits de réanimation (5000 en France, qui n'étaient évidemmemt pas tous vides au début de l'épidémie !) avec leur cortège indispensable de personnel soignant supplémentaire.

Et pourtant, « ça n'arrive pas qu'aux autres »...

vendredi 6 mars 2020

Voyage au bout de ces lignes




France Culture nous a gâtés l'été dernier d'un festival caniculaire en diable, qui a démarré sur des chapeaux de roues par l'examen minutieux de pourquoi, fouchtra, Bardamu a-t-il ainsi balancé ses insanes pamphlets pleins de points de suspension ?!…

L'ensemble des cinq émissions réunissant toutes les opinions, chacun pourra se faire la sienne, à la bonne vôtre !

Mais vraiment, c'est une merveille radiophonique et un putain de pavé dans la mare !











Et du coup, sur l'air d'Hughes Aufray, je propose cette variante :



Dis-moi, Céline, dis-moi tous ces pamphlets
Qu'est-ce qui t'a poussé, toi,  à les publier ?

Sans doute que les Juives de Clichy
Ne sont pas mortes à crédit
Non, non, non, ne blêmis pas, non, ne blêmis pas
Desnos était un juif à tes yeux

Ne blêmis pas, non, ne blêmis pas

Je suis partout pouvait te rendre heureux

Dis-moi, Céline, toi qui es notre aîné
Toi qui fus notre Homère, toi qui l'as remplacé
Fis-tu
Féérie pour une autre fois
Pour ne plus jamais penser à quoi ?

Non, non, non, ne blêmis pas, non, ne blêmis pas
Tu as tué l’amour à mes yeux
Ne blêmis pas, non, ne blêmis pas
Même
Candide pouvait te rendre heureux

— Dis-moi, Céline, qu'est-elle donc devenue
Cette gentille fiancée qu'on n'a jamais revue ?
— Elle a été cramée à Auschwitz
Mais c’était pas pire que le Blitz

Non, non, non, ne blêmis pas, non, ne blêmis pas
Tu as, tu as toujours une belle
Normance
Ne blêmis pas, non, ne blêmis pas
Tu voulais rendre son son à la France

Mais non, Céline, ta vie n'est pas perdue
Ton œuvre est les enfants que tu n'as jamais eus
Il y a longtemps que je le savais
Et je ne l'oublierai jamais

Ne pleure pas, non, ne pleure pas
Tu as tué Desnos autrefois
Cesse donc de nous faire ça
Tes pamphlets sont vraiment bien de toi
Taré d'anarchiste à jaune foie


jeudi 5 mars 2020

Tu charries, hère !



Les pénultièmes Nuits de France Culture ont rediffusé un entretien de Pierre Lhoste avec Henri Charrière, le bagnard rescapé surnommé Papillon.

C'était voici presque cinquante ans, le 29 mars 1971, ça n'a pas pris une ride malgré les roublardises de ce sacré briscard qi n'allait guère jouir de sa gloire soudaine.



Le principe de l'émission était d'inciter l'invité à réagir à des mots choisis.
Pierre Lhoste l'interroge sur « la justice » :

Y’en a pas.
Les hommes ont un système qu’ils appellent « la Justice », mais la justice est faite pour supprimer tout ce qui gêne les classes dominantes.
La « Justice » ne cherche pas à récupérer l’homme, elle cherche à éliminer.

mardi 3 mars 2020

Devinette (pour enfoncer le klow)


De quelles œuvres sont extraits les deux clichés ci-dessous, pourquoi sont-ils en miroir, quelle œuvre antérieure explique l'hommage du deuxième au premier ?


lundi 2 mars 2020

Mais Straub, c'est Straub…




Il a beau dire n'importe quoi, il a beau faire pire, il déblatère à tout-va sur Kubrick face à d'énamourées larves biettesques, quel gaillard (d'avant) !

«  Le plaisir de vivre, c'est le fait d'éprouver à chaque seconde que cette seconde qui passe, c'est quelque chose de magnifique et dont on doit JOUIR, et que ça ne se reproduira jamais, et si on sent pas ça dans un film, toutes les bonnes intentions politiques, etc., ne valent rien, hein, parce que c'est d'abord ça !
[…]
L'art est superfétatoire !
[…]
La bourgeoisie a toujours méprisé l'art, y'a qu'à voir ce qu'elle fait dans les musées actuellement : elle était prête à sacrifier l'art qu'elle célébrait, de même qu'elle a toujours été prête à sacrifier ses propres enfants… »

C'était voici plus de vingt ans, bien avant que Danièle ne quitte à jamais la Sicile et même toute cette planète (dont « on se souviendra ! », comme râla Villiers).

C'était le 18 septembre 1999, sur France Culture, une émission de Dominique Païni.

Dominique Païni, qui avant de prendre les rênes de la Cinémathèque Française a d'abord coulé le Studio 43 en n'y passant que des merveilles commercialement imbitables, peu après avoir fait ses gammes au Studio des Ursulines en usant de son charme auprès de Line Peillon — mais c'est une autre histoire.



dimanche 1 mars 2020

La décision


C'est pas si fréquent mais parfois ça les prend, et voilà que coup sur coup les camarades de Pôle Emploi m'ont adressé deux propositions, dont je ne change pas un iota.

J'ai d'abord reçu cette invitation le 24 février à 18 h 23 :

Bonjour,

Une opportunité de réorientation professionnelle vers le métier de CROUPIER de salle de jeu se présente actuellement pour travailler en Ile de France.

Saisissez l'occasion de venir découvrir ce métier lors d'informations collectives.

Le métier de CROUPIER :

Le croupier anime les tables de jeux traditionnels et de Poker d'un casino : Roulette Anglaise, Black-Jack, Stud Poker et Texas Hold'em Poker (les jeux les plus répandus en Europe) et les jeux de cercles.
Il manipule les jetons, distribue les cartes, fait tourner la bille dans le cylindre…
Il est garant du bon déroulement de la partie. Il est en même temps animateur et arbitre.
Il vise également la satisfaction et la fidélisation des clients.

A l'issue de la formation, vous êtes opérationnel(le) pour exercer le métier de croupier professionnel.

Vous disposez des aptitudes techniques et comportementales pour être croupier débutant.

Public et pré requis :

*  Être âgé au minimum de 18 ans
*  Avoir un casier judiciaire vierge
*  Être inscrit(e) sur les listes électorales
*  Présentation soignée
* Aisance dans le maniement des chiffres et le calcul mental
*  Bonne dextérité

Possibilité d'évolution de métier et salaire attractif.

Et puis le 27 février à 13 h, celle-ci :

Bonjour

le département de Seine Saint Denis recherche des assistant(es) familial(es) pour accueillir à son domicile des jeunes comme "famille d'accueil"
une formation est délivrée en amont et les accueillants sont salariés du département en CDI à temps plein
vous trouverez en pièce jointe toutes les informations sur cette proposition

cordialement
pôle emploi 93

J'ai barguigné un tantinet en m'interrogeant sur le rapport entre les cercles de jeux et le cercle familial, et puis ça m'a rappelé Dave et j'ai replongé illico mon bec dans le sable.



« Laisse-moi croire que je décide moi-même ma destinée… »

Pétard, qu'est-ce qu'on se cognait comme sous-daubes dans les années soixante-dix !