Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 7 mars 2009

La jeunesse n'attend pas le nombre des années


Ils ne passent pas toutes leurs journées à se décérébrer, sur le plateau de Millevaches.

3 urbanités attiques:

thé a dit…

Au risque de vous déplaire, George, j'ai pas aimé. Pas le propos, la musique

George WF Weaver a dit…

Sachez qu'à moi non plus : on se croirait revenu au début des années 80 (plutôt Lili Drop que Marquis de Sade), alors qu'à cette époque les autonomes inquiétaient un poil plus sérieusement queques autorités. Et ces horreurs d'effets spéciaux, beuârk ! Mais les paroles sont fraîches au possible, surtout quand on sait que les plus vieux de ces "auteurs-compositeurs" ne sont même pas majeurs (au sens giscardien du terme).
Enfin, je dis ça, et en même temps j'ai du mal à m'extraire des oreilles leur monotone ritournelle timidement scandée.

thé a dit…

George

Je sais pas où on se croit revenu. Des musiques des années 30 me plaisent. Et la musique des années antérieures encore me plaisent encore plus
On peut scander sans déplaire. Et, je ne vois aucune timidité, là-dedans. En fait, j'y vois rien

Enregistrer un commentaire