Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 25 avril 2009

Matérialisme dialectique


M'est revenue récemment à l'esprit la chanson-générique de ce feuilleton-là, une improbable coproduction télévisuelle franco-roumaine de 1972 — après l'ORTF, mais la guerre froide durait encore, doucement.
J'avais sept ans — je laisserai toujours dire que c'est le plus bel âge de la vie (bien qu'il y en ait d'autres, aussi, très heureusement), celui des premiers baisers, de la découverte de l'émoi —, je descendais regarder ces Haïdouks (au nom qui n'était que sonore à mon esprit si puéril) dans la loge des concierges portugais (deux ans avant la « révolution des œillets
» aujourd'hui célébrable) de l'immeuble où nous habitions, moi et mes parents qui « n'avaient pas la télé ».
Les causes, naturellement, produisent des conséquences — sans quoi on ne pourrait leur accorder cette dénomination.
Mais c'est parfois contre certaine surdétermination jadis soulignée par Althusser.

À quoi ça tient ?

1 urbanités attiques:

birahima2 a dit…

et les nikdoulles,
c'est ceux qui parlent d'"occupation ottomane" , alors ?

Enregistrer un commentaire