Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 25 avril 2009

Des airs de solitude

On parlait naguère par ici de la traduction du terme latin solitudo. Jean-Noël Jeanneney recevait justement ce matin, dans son intéressante émission Concordance des temps, une historienne qui vient de consacrer un ouvrage au thème de la solitude aux XVIIe et XVIIIe siècles. Liberté de la solitude, contrainte de l'isolement… c'était plaisamment instructif.

5 urbanités attiques:

Jérôme Leroy (ex maison Smith-Garcia) a dit…

Je l'ai entendue également. Très belle distinction solitude/isolement.

George WF Weaver a dit…

Énoncée par Jeanne Moreau. Et ce qui est touchant, c'est que cette historienne à voix d'institutrice semble personnellement très concernée par la question de la solitude féminine…

Ronron a dit…

J'y pensais, justement. A ce niveau de recherche, la recherche en apprend autant sur l'objet de la recherche que sur le chercheur lui-même.
Un historien du vin doit quand même à priori être plus sympathique qu'un historien des armes à feu.

George WF Weaver a dit…

Et pourtant, les historiens de la sexualité ne sont pas tous de joyeux drilles, me semble-t-il. À l'inverse, je connais un éminent historien de la censure, Bernard Joubert, dont je puis assurer que c'est un drôle de lascar, d'excellente compagnie.

birahima2 a dit…

c'est un vrai grenier ici
et si je comprends bien, vous nettoyez régulièrement les toiles d'araignées.

Enregistrer un commentaire