Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

vendredi 27 juin 2014

Sénèque…
partie remise ?



« Ce n'est pas la difficulté qui fait manquer d'audace ; c'est le manque d'audace qui fait la difficulté.
[…]
Jetons au rebut la richesse, prix de notre vente en esclavage ; quittons l'or, l'argent et tout ce qui écrase les maisons prospères. La liberté ne s'acquiert pas gratuitement, mais, si tu trouves qu'elle a beaucoup de prix, elle ne te paraîtra pas trop chère. »

Sénèque, Lettre à Lucilius n°104, trad. Henri Noblot, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1993, p. 1003 et 1005.

Concernant la démarcation de Spinoza par rapport aux Stoïciens, on lira avec profit cet excellent article d'Alexandre Matheron :

7 urbanités attiques:

Le Tenancier a dit…

Ce qui me fait doucement rigoler, ce sont ces philosophes romains qui recommandent la frugalité et qui sont à la tête de troupeaux d'esclaves et de monceaux de sesterces (Comme Ciceron, je crois...)

Wroblewski a dit…

Sénèque c'est amer, comme ça se faisait pas mal en ce temps là.

George WF Weaver a dit…

Pardon Wrob mais je ne comprends pas : la ciguë, c'est Socrate, pas Sénèque, qui lui s'est tranché les veines.
À moins qu'il y ait un calembour que je ne saisis pas…

Tenancier, votre réflexion me fait songer à ce passage où Spinoza fait remarquer que les philosophes qui stigmatisent l'orgueil et l'ambition de gloire n'hésitent pourtant pas à inscrire leur nom au fronton de leurs livres (Spinoza, quant à lui, avait instamment demandé que ses œuvres posthumes paraissent de façon anonyme, mais ses amis n'ont pas tenu leur promesse : ils ont tout de même mentionné "B. d. S." comme auteur, sans doute pour lui rendre hommage)…

Wroblewski a dit…

Métaphoriquement, pensez à la relation de Néron avec Agrippine. Sinon au sens propre, y a l'histoire d'un grec aussi, plus ancienne, qui a fini aveugle. Mais j'avoue que ce calembour est très mauvais.

Spinoza était donc partisan de la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanction ?... Ca ne m'étonne pas trop finalement.

George WF Weaver a dit…

Euh, dis… peux-tu confirmer qu'il faut aussi entendre là une allusion à l'un des plus célèbres groupe de rap français ?

Je ne connais pas cette campagne mais Spinoza, c'était plutôt : Brisons des Superstitions…

Wroblewski a dit…

Oui c'est bien ça. J'ai un peu honte.

George WF Weaver a dit…

Pas de quoi, camarade : mieux vaut NTM que NKM…

Enregistrer un commentaire