Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 4 juin 2014

Le pot et la chaise



Madame vous avez du pot
Et quel pot ! Et sur quelle chaise !
Souvent l’on vous a mise au pot
Vous fîtes souvent dans la chaise

Ainsi de la chaise et du pot
Parlez assise sur la chaise
Et je gagerais que le pot
Vous plaît tout autant que la chaise

Pour moi voici quel est mon pot
Et de ce pot quelle est la chaise
J'avouerai que j'aime le pot
J'avouerai que j'aime la chaise

Avouez-vous qu’aimez le pot
Et avouez qu’aimez la chaise
Et restez longtemps sur le pot
Et vous complaisez sur la chaise

Mais c'est la chaise avec le pot
Mais c'est le pot avec la chaise
Autrement la chaise sans pot
A mes yeux ne serait la chaise

Je crois même en faveur du pot
Pouvoir changer souvent de chaise
Une chaise qui donne au pot
Tout l'avantage sur la chaise

C'est qu'on peut faire encore au pot
Qu’on ne peut plus monter en chaise
Et pour peu qu'on n'it plus que pot
C'est mieux que n'avoir plus que chaise

De là je conclus que le pot
Doit être mis avant la chaise
Qu'il ne faut ajouter au pot
Qu'autant que l'on peut quelque chaise

Et que pour le jour où le pot
Viendra seul hélas sans la chaise
Il faut se réserver le pot
Pour se consoler de la chaise

Pour vous je crois qu'avec le pot
Vous avez toujours quelque chaise
Vous faites si gaiement au pot
Vous méritez si bien la chaise

Que pour vous la chaise et le pot
Sont ce que vous nommez « la  chaise »
Et vous n'avez pas dit « le pot »
Qu'on apporte déjà la chaise

Mais quand je vous dis que le pot
Doit être mis avant la chaise
Vous devez me penser en pot
Bien peu connaisseur ni en chaise

Et bien voici voyez mon pot
Et voyez mon pot sur ma chaise
Madame passez votre pot
Et je vous passerai ma chaise

Mais ne me cassez pas le pot
Le faisant tomber de la chaise
Ou m’amenez à votre pot
Et me grimpez sur votre chaise

Cette fantaisie de Guetch est bien évidemment adaptée du poème le plus pauvre en rimes de toute l'histoire de la poésie française, cette merveille atteinte par l'abbé de Lattaignant : Le mot et la chose.


4 urbanités attiques:

Elliott a dit…

Très chouette.
Une bonne version du texte de Lattaignant, ici :
http://www.youtube.com/watch?v=e9iKJy7yC3w&feature=kp
Y a également une version de Balasko...

George WF Weaver a dit…

Yourfa !
Merci, Elliott, je ne connaissais pas cette version et je l'ajoute illico au billet.

Elliott a dit…

Pour la Balasko, c'est par ici

http://www.youtube.com/watch?v=juH0dxA02w8

Après, y a aussi ceci, mais c'est beaucoup moins drôle...

http://www.youtube.com/watch?v=CVy_frFL7w4

George WF Weaver a dit…

Merci Elliott.

Et soit dit en passant, mieux vaut Michel que Jean-Pierre…

Enregistrer un commentaire