Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 11 juin 2014

On a des problèmes



Désolé pour le parasitage sonore de Bide et Musique au début et à la fin, je ne parviens pas à le supprimer :



Quant à ce Jean-Louis, on sait pas trop qui c'est, peut-être un satyre, mais c'était pas la première fois que Valia l'évoquait — comme une sorte de début de saga barrée, d'inquiétante étrangeté…

2 urbanités attiques:

rotophil a dit…

Incroyable ! c'est l'effet Marie-José Neuville (en toute innocence, naturellement !) qui vous amène à suspecter des problèmes et « une inquiétante étrangeté » entre cette Valia et ce Jean-Louis, « peut-être un satyre » ?
Pourtant, le lien que vous indiquez est explicite : « J'ai des copains, des amis, Rémi, Sophie, Julie, et puis aussi Jean-Louis » et ensuite, « Jean-Louis et moi, quand on sera grands, on s'aimera toujours autant ».
Bon, c'est le printemps et les amours enfantines des années 1970 vous sont maintenant devenues étranges, troublantes sinon suspectes ? Où peut donc se nicher le scandale ?
Triste, bien triste époque que la nôtre…

Jules V a dit…

A mon humble avis, il s'agit d'un temps où on ne parlait pas encore de "familles recomposées".
Quant au cas Marie-Jo Neuville, cette Soeur Sourire laïque et obligatoire, elle ose des textes que la nonne pétée n'aurait jamais osé chanter (oui, malgrè son "nique, nique" entétant dans sa chanson à la gloire du fondateur de l'inquisition, ce cher St Dominique)
Salud !

Enregistrer un commentaire