Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

vendredi 5 juin 2009

Wilhelm Reich en action

[Cliquer sur l'image pour lire les phylactères]
Le titre et la matière — tirée de l'album de Morris et Goscinny, La guérison des Dalton (1975) — de ce billet nous ont été aimablement transmis par notre (fort peu) honorable correspondant aux éditions Sao Maï, Laurent Zaïche.

11 urbanités attiques:

thé a dit…

Pourquoi W plus qu'un autre ?

George WF Weaver a dit…

Mais, ma chère, eût-ce été un autre, vous auriez pu faire la même remarque, à la variante du nom près.
Cela me rappelle une vieille blague juive, celle de la maman qui pour l'anniversaire de son fils lui offre deux chemises, une rouge et une bleue. Le lendemain matin, le fiston, tout fier, arbore la chemise rouge, et en le voyant la maman lui demande : « Alors comme ça, tu n'as pas aimé la bleue ? »

thé a dit…

Pas ça du tout, mon brave.
Y avait pas W R et un autre. Y avait W R et une multitude.
Pourquoi le choisir, lui ? C'est l'élu ?

PS = j'aime pas vos subjonctifs

Jérôme Leroy (ex maison Smith-Garcia) a dit…

Reich est un véritable poète, la machine à orgone, c'est du Vian en mieux.
En vieillissant, certainement un avatar étrange, de mon intransigeance universaliste marxiste, je deviens paradoxalement jungien, persuadé qu'il y a de fait un inconscient collectif.

George WF Weaver a dit…

Vian, ce sont de très anciens souvenirs, pour moi : à peu près l'âge où vous découvriez la saveur de l'alliance entre bigarreau et dermophyl indien… Auquel pensez-vous : à l'inventeur du pianocktail, ou au Sullivan de Et on tuera tous les affreux ? Concernant Reich, j'avoue humblement m'être cantonné à la première partie de son œuvre, les années trente, avant sa "découverte" de l'orgone. Les histoires d'énergie cosmique me lassent assez rapidement : croyance et mysticisme ne sont jamais loin…
Sinon, j'aimerais avoir votre avis sur le texte signalé dans le billet précédent : beaucoup plus "universitaire" que les précédentes publications du Comité Invisible, mais c'est un compendium fort instructif, quoique un peu faible dans sa dernière partie (à partir de la reprise de la théorie de la Jeune-Fille, sans doute par manque de temps). La conclusion en est magnifique, tout comme la dédicace.
Je ne sais plus qui disait, et d'ailleurs tout à fait autrement, que rassembler les quelques vérités éparpillées dans les flots de discours tenus par les conseillers du Prince peut suffire, sinon de prolégomène à une théorie révolutionnaire, du moins à présenter à l'époque le vrai miroir de sa terrifiante aliénation. Debord, sans doute, je ne sais plus où. En tout cas, il y a là de quoi frémir. Vous mentionnez Jung : il s'agit justement ici d'une sorte de catalogue des modernes procédés de manipulation des inconscients collectifs

Jérôme Leroy (ex maison Smith-Garcia) a dit…

Je rentre juste d'Angers, mais je vais l'imprimer de Spa.

V a dit…

'soir,comment allez-vous ?
Drôles bulles.
Notez la rupture de couleur à la 3-ème image,le tournant dramatique.
Le plan d'ensemble final également: le désarroi du directeur est accentué par l'indifférence des meubles (ontologique once again).
Et LL apparait enfin.C'est obligatoirement le dernier plan de la scène,selon les lois du genre.
Merci pour la soirée.
(Total fumier)

George WF Weaver a dit…

Excellente analyse, Venik. Peu de gens prêtent attention aux images, dans la BD. Auriez-vous lu Scott McCloud, par hasard ? Certains passages de sa théorie de la BD en BD, L'art invisible, sont aussi ardus que du Kant.

vincent a dit…

Mac Cloud ne connait pas,mais je vais chercher sur le web,le seul moyen dont je dispose.
(mes excuses pour ces changements de pseudos,je m'embrouille sur le net,restons-en a celui-ci)

George WF Weaver a dit…

Pas grave, Venik/Vorro/Vincent.
Vous pouvez visiter son site ici.

Vincent a dit…

Oui merci j'y etais tout-à-l'heure et j'ai suivi une de ses conférences (un Stakhanov de la conférence..) très intéressante dans la 2-nde partie

Enregistrer un commentaire