Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 24 octobre 2012

« De deux choses l'une :
ne pas parler, ne pas se taire »


On pouvait entendre sur France Culture samedi 6 octobre, dans le cadre de l'émission Drôles de drames, un "documentaire en public" consacré à Jacques Rigaut : Portrait au revolver :


Cette interprétation en direct avait été précédée d'une version studio, diffusée sur cette même chaîne dans l'Atelier de la création du mardi 24 avril dernier :


Concernant Jacques Rigaut, on n'oubliera pas de visiter en tous sens le blogue de son biographe, Jean-Luc Bitton (non, ce n'est pas une contrepéterie), qui intervient d'ailleurs largement dans l'émission.
Ainsi que cette page, par exemple.

Mais le mieux est de se précipiter fissa sur les Écrits du dandy dada.

5 urbanités attiques:

George WF Weaver a dit…

Saperlipopette ! Semblerait que ça marche pas, le coup du livre "encapsulé"…
En ce cas, il suffit de cliquer sur le lien Écrits pour feuilleter quelques extraits.

Le Moine bleu a dit…

Et pour ce qui concerne " encapsulé " , vous nous confirmez bien qu'il ne s'agit toujours pas d'une contrepèterie ?

George WF Weaver a dit…

Désolé pour ce barbarisme, cher Moine.
Le contrepet pourrait se présenter dans une phrase du genre :
« Ils ne savent pas ce qu'ils perdent, ces pudibonds qui ne veulent "encapsulé" »…

richard a dit…

Il est amusant de constater que Jean-Luc Bitton est présenté comme le biographe de Jacques Rigaut. Cela fait dix ans que ça dure et toujours rien en librairie. Son livre est enfin annoncé pour 2014 au Seuil. On attendra donc de savoir de quoi il retourne exactement car son blog, pour sympathique qu'il soit, reste décousu (c'est la forme qui veut ça) et ne nous donne guère d'idées sinon confuses de ce futur ouvrage. On a d'ailleurs quelques doutes quant au résultat de ce "work in progress" ou plutôt on a quelques doutes que ce "work in progress" ait finalement un résultat, en 2014 ou plus tard. Ce qui serait somme toute un assez bel hommage au suicidé Jacques Rigaut.

Le Moine bleu a dit…

La réussite suprême consiste à ne PAS offrir d'oeuvre digne de ce nom à un public néanmoins ravi, auprès duquel on se fera ensuite passer pour SUICIDÉ.
Une performance qu'Arthur Cravan réussit à peu près isolément.

Enregistrer un commentaire