Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 22 décembre 2012

L'âne pour avoir du son

Quelques années avant Pincemi et Pincemoi, il y eut les Poissons solubles, qui rassemblait trois rescapés des Free Martin : toujours des textes de Guetch et des compositions d'Henri, mais avec encore Sandrine au chant, avant qu'elle ne se consacre entièrement au cinéma.
Ce trio malicieux a produit entre autres deux équivalents-cassettes d'albums complets, toujours selon une logique sérielle : Les sept péchés capitaux, puis Les dix Commandements, qui racontait les amours tumultueuses de Mo et d'Éloha.
C'est de ce dernier album que j'extrais ce morceau-ci, L'âne pour avoir du son — une version chantée du huitième Commandement, « Tu ne mentiras point » —, en raison de ses enjambements [banlaires] réjouissants.

Comme d'habitude avec Guetch, c'est archi-salace, mais le son est ici tellement pourri qu'il m'a semblé nécessaire de livrer le texte (même si je ne suis pas certain de la retranscription).



Éloha, fière fille d’Abidjan,
A dérobé les habits d’Jean,
Les a cachés sous le divan
Et s’est couchée auprès d’Ivan.
Elle lui demanda : « De Prague êtes-
-vous ? » en lorgnant sur sa braguette.
Ivan dit : « J’suis d’Sarajevo »,
Elle répondit : « Ça rayait vos
lunett’s, pour nettoyer vos verres,
— Comme pour laver vos pull-over —,
Ivan, d'user de Mir-vaisselle ? »
— Et lui lorgnait sur ses aisselles,
Que Mo dit velues horriblement…

[Refrain :]
Maudit soit-il ! Toujours Mo ment,
À toute heure et à tout moment,
À son Popa et sa Moman…
« C’est-y du lard-lard, ou du cochon-chon ? »
Fait-il l’âne pour pour pour avoir du son-son.
« C’est-y du lard, ou du cochon-chon ? »
Fait-il l’âne pour pour pour avoir du son-son.

Éloha, fille de Tahiti,
Au cinéma quitta E. T.
Ou un aut’ film d’cet acabit,
En plein milieu va aux cabi-
nets toucher — aussi fort velue —
Sa chatte et ses seins mamelus.
Elle en peut plus : vite, elle veut Luc,
Qu’il la monte comme un Mameluk !
Survient Ivan d’Sarajevo,
Qui lui dit : « Sarah y est vo-
lontiers venue s’toucher aussi,
Dans ces vécés. Elle a grossi,
À c’que Mo dit horriblement. »

[Au refrain]

Cett’ Sarah, d’après Mo, Yannick
Tous les sam’dis matins s’la nique.
Depuis qu’elle est dev’nue obèse,
Faut une poulie quand il la baise
Pour maintenir en l’air les cuisses
— Ce qui prouv’ qu’il a un Q.I., ce
Yannick, au-d’ssus de la moyenne !
Et il lui crierait : « Mords-moi, hyène,
Le nœud ! » — Luigi, de Napoli,
Vient jouer au Monopoly
Les après-midi et l’dimanche
Et pas un instant y démanche.

Sarah glapit horriblement,
À c’que Mo dit — qui toujours ment,
À toute heure et à tout moment,
À son Popa et sa Moman…
« C’est-y du lard-lard-lard, ou du cochon-chon ? »
Fait-il l’âne pour pour pour avoir du son-son.
« C’est-y du lard-lard-lard, ou du cochon-chon ? »
Fait-il l’âne pour pour pour avoir du son.

4 urbanités attiques:

Le Marquis de l'Orée a dit…

Envoyez ceci à Georges, dit le rhinocéros, il y a là-bas de beaux véhicules embourbés, ajouta-t-il.

http://www.youtube.com/watch?v=Ipy01M4Bci4&feature=player_embedded#!

George WF Weaver a dit…

Merci, cher ami : je ne connaissais pas l'existence de ce film-là.

Le Moine bleu a dit…

Georges, ce n'est pas vous manquer de respect que de vous présenter comme un fanatique littéral de cet artiste.
Bien à vous.

George WF Weaver a dit…

Le terme est peut-être un peu fort, cher Moine, et ne sied guère à quelqu'un d'aussi épris de sérénité que moi…
Disons que j'apprécie sans modération ces textes et ces compositions et qu'il me semble bon de les donner à entendre…

(À cause de vous, j'ai passé une partie de la nuit à regarder Los Angeles 2013 ! Merci, au demeurant…)

Enregistrer un commentaire