Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 6 février 2010

Comptons les poux, hein ?

Marx n’aurait certes jamais versé dans le sociétal, mais plein de bien intentionnés garnis d'œillères qui jugent un peu trop vite tel ou tel raciste, phallocrate, antisémite ou politiquement peu correct d’une manière ou d’autre estimeraient sans doute très homophobe cette douce chanson de Guy Béart qui exalte l’attrait pour l'autre :



Je ne fais jamais de politique, mais quant à ce billet du FQG, je souscris entièrement aux pertinents commentaires du bon docteur Petiot, euh… non (saperlotte ! pardon…), Filegoude, et de Jean-Marc Laherrère.

12 urbanités attiques:

Filegoude a dit…

Cette chanson est bien évidemment homophobe (au moins de façon implicite) puisqu'elle fait l'éloge d'un modèle hétéronormatif qui constitue la base même du patriarcat tout en structurant l'idéologie familialiste ; c'est donc en toute objectivité qu' on peut la qualifier de pétainiste, à l'instar de Maréchal, nous voilà !

(toute ressemblance avec les billevesées des théoriciens kwouïr est le fruit du hasard)

Mr. PM a dit…

Hey, bonne idée le blog des moissonneuses (et mon invit?)

George WF Weaver a dit…

William, il faut envoyer une adresse mèle valable à celle de ce blogue-ci : je transmettrai.

Filegoude, merci pour vos éclairantes précisions.

Doug Doug a dit…

au temps du ministre Lelong, quand j'allais manifester en fauteuil roulant contre la privatisation de la poste, c'est cette chanson que je chantais en chargeant les CRS.
Comment avez-vous deviné, George ?

birahima2 a dit…

dites donc George le sournois
vous m'avez regardée
j'irais faire quoi sur feu avec la truie et la folle de Mandon
vous pouvez me le dire ?
hors de question
dans d'autres circonstances, peut-être !

George WF Weaver a dit…

bira/Doug Doug/Arnold/Iznogoud et machinchose, une petite mise au point.

Vous m'avez parfois amusé, une fois intéressé, souvent laissé de marbre tant je ne comprenais rien à vos propos, et bien plus souvent agacé jusqu'à vous tenir en piètre estime, pour ne pas dire mépriser — comme à l'instant, pour ce "commentaire" trolliqueux. Celui-là, je le laisse à l'appréciation des intrépides qui s'aventurent par ici. Libre à vous de le supprimer.
L'art de l'insulte, comme tous les autres, demande de l'intelligence et du travail — je vous laisse (re)lire la Correspondance des Éditions "Champ Libre", par exemple, si vous persistez à vouloir vous y exercer…

Sans qu'il soit question d'être "du même monde", on n'est pas forcé de toujours se comprendre, de toujours être complices : d'accord. Mais longue fréquentation ne vaut pas accointance, encore moins amitié. Ici, il n'est pas question de "zone chaviste libérée" ou je ne sais quoi, ni de tentatives d'interdiction d'adresse IP. Mais c'est le dernier "commentaire" de votre part non seulement inintéressant et hors-propos, mais insultant, qui passe. Les suivants seront systématiquement éradiqués, comme hier : si vous bavez du fiel, l'anti-hygiéniste que je suis nettoiera.

À bon entendeur, dans votre Aude qui n'a rien d'arriérée,

GWFW

PS : Tout cela est pénible, et somme toute je vous aimais bien. Pourquoi diable avoir un aussi sale caractère ?
PPS : Si je n'ai rien de Paulhan, ne croyez pas pour autant que je vous hisse à Céline.

birahima2 a dit…

message beaucoup trop long, George
pas lu

birahima2 a dit…

dernière sommation
de mon côté aussi, c'était le dernier avertissement
dernier avertissement de la part de tous ceux qui font des choses contre eux et dont vous vous foutez de la gueule à longueur de temps

ça va bientôt être votre tour de creuser votre tombe.

Patrick Mandon a dit…

Allons birahima2, je suis moins folle que vous ne l'imaginez ! Mais je suis assez fol pour avoir acheté ce matin L'Humanité (une fois n'est pas coutume), afin d'y lire un excellent article consacré au beau livre de poèmes signé Jérôme Leroy. Ce dernier n'est pas seulement un excellent écrivain ; lassé de vos égarements de chaisière hagarde et malveillante, il a eu la bonne idée de vous fermer sa porte.
L'excellent George vous a recueilli ; il pratique cet art délicat que j'ignore trop souvent, la charité. Cet homme raffiné, à l'esprit subtil, est peut-être communiste : moi non plus !
Je veux également préciser que, si je me sens en parfait accord avec le contenu du «papier» de Jérôme dans «Liberté», je ne désavoue nullement les arguments de Filegoude et JM Laherrère. Allez comprendre ! Je suis sans doute trop adroit pour être de gauche, et trop habile pour être de droite.
Encore une chose bira numérotée : Mandon en folle, cela me distrait, mais le trait que vous destinez à mon amie Nadia vous disqualifie définitivement à mes yeux.
Note : si George estime qu'il ne doit pas éditer le présent billet, je ne lui tiendrai nullement rigueur de sa «censure», et je reviendrai avec plaisir observer ses paysages.

Un commerçant communiste libertaire a dit…

Vous êtes le bienvenu, Patrick, évidemment. Et il serait pour le moins curieux qu'un exagéré modère son blogue… mais je ne suis pas charitable, je déteste toute forme de curetaillerie, je ne recueille personne. Et je pense la même chose que vous du trait que vous mentionnez : il me semble avoir été clair sur ce point ci-dessus.
Désolé de n'avoir pas suffisamment le temps de venir gambader chez vous, mais cela reviendra.

Patrick Mandon a dit…

George : « Et je pense la même chose que vous du trait que vous mentionnez : il me semble avoir été clair sur ce point ci-dessus.»
Patrick : «Parfaitement clair, George, parfaitement ! Je ne faisais que répondre à l'intéressée.»
Je ne pourrai pas me rendre à la projection ce soir, alors que vous m'avez donné envie de venir. C'est malin !

birahima2 a dit…

Salut Groggy Mandon,

ici Frêche qui s'adresse à votre conscience
quel courage surnaturel d'être venu m'affronter
complètement imbibé de l'esprit chevaleresque de Leroy !
apprenez que c'est par devoir, que vous devez souffrir de mes châtiments sans rien perdre de votre fierté !

Enregistrer un commentaire