Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 2 mai 2009

L'autre gars fort / L'or gaffe trop

Au cours de l'émission de ce matin de Jeanneney, on a pu entendre Raymond Queneau — lors d'un entretien avec Georges Charbonnier datant de 1962 — fournir une explication de la complexité de l'orthographe française qui diffère de celle que donne Grevisse (rapportée naguère ici-même). Selon Queneau, ce seraient les imprimeurs qui auraient compliqué à loisir l'orthographe, introduisant le tréma et autres signes diacritiques, afin de réserver à quelques uns l'accès à leur corporation. Cette explication paraît moins plausible, mais les deux ne sont pas incompatibles. "Surdétermination", disait jadis Althusser.

3 urbanités attiques:

birahima2 a dit…

tiens, ça donne envie d'être à l'écoute de la
lyre

George WF Weaver a dit…

Je ne vois pas trop pourquoi, mais vous me rappelez soudain qu'il y a (avait ?) une excellente chorale à Caudiès.

birahima2 a dit…

je sais pas où vous m'embarquez
mais je crois savoir où vous voulez en venir

Enregistrer un commentaire