Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 20 novembre 2016

Napoléon et Paris
(Quoi ? Non mais, de qui se fiche-t-on ?!)




(On trouvera l'explication du titre de ce billet ici, pp. 13-14 du document)

13 urbanités attiques:

Jules a dit…

Z'êtes fait avoir, George, c'est un faux.
Le Musée Van Gogh
Amsterdam.

Pop9 a dit…

Tout de même, vous en mangez beaucoup, des bananes, Djodje.

Tariq a dit…

A propos de dessins, une nouvelle publication :
http://www.actuabd.com/La-Ferme-des-animaux-d-Orwell-a-la-Librairie-Quilombo

George WF Weaver a dit…

Merci pour l'info, Tariq !
Cette Alice a décidément bien des cordes à son arc…
J'ai un bon souvenir du dessin animé (dont j'ignorais les instigateurs !) mais là le trait me semble un peu figé, trop statique, pas vraiment de son époque.

Les bananes, M'sieu Pop, c'est pour avoir la pêche !

Et Jules, le musée Van Gogh peut aller se faire voir aux chiottes : cette œuvre a été dûment authentifiée par les meilleurs spécialistes !

schizosophie a dit…

Bien joué George. Il n'y a pas de pp. 13-14. Du coup (hips !), mobilisé par la quête de "Napoléon", Paris y est partout, je lis tout, et c'est passionnant.

Bien joué aussi comme acteur, surtout la scène de la colère du mec très occupé.

schizosophie a dit…

pp. 83-84. Banane !

George WF Weaver a dit…

Oui, Schizo, ce sont les pages 83-84 du livre (il s'agit de la réédition par Joëlle Losfeld, me semble-t-il, non de l'édition originale de 1979 chez Belfond) mais bien les pages 13-14 du document PDF — ce pourquoi j'ai employé ce terme.
J'ai hésité avec "pp. 83-84" mais le document ne comporte que soixante pages…
Les bananes, y'en a déjà suffisamment dans cette petite vidéo !

Et oui, le bouquin est passionnant (et très drôle), bien plus que les mémoires de Pauvert.

Le Tenancier a dit…

:-)

George WF Weaver a dit…

Dites, Tenancier, puisque vous passez dans le coin, vous pourriez nous rappeler la référence du billet que vous aviez consacré à cette anecdote valorbo-losfeldienne ?

schizosophie a dit…

(p. 71) De Losfeld, sur Breton, mais qu'on peut lire sans se soucier de qui il s'agit : "Dans les écrits de Breton transparaissent bien des allusions à sa haine du temps, tel qu'il s'écoule, à ce poids que le passé fait peser sur le présent, et à cette accélération aveugle en sens inverse qui s'appelle l'avenir : Breton s'efforçait de regarder l'avenir comme disponibilité pure et ne se rangeait pas derrière les faiseurs de projets (…). Mais pour quelqu'un de ce tempérament, le présent peut être « nul », désespérément vide, sans que passé ni avenir y portent remède. Aussi Breton a même évoqué le temps comme nœud de vipères, générateur d'ennui."

(p. 72) Une formule de Breton dont on a pu croire le sujet désuet, hélas à tort (comme si l'accélération sus-évoqué avait fait revenir le poids sus-dit) : « tout ce qu'il y a de chancelant, de louche, d'infâme, de souillant et de grotesque, passe dans ce seul mot “Dieu” »

Am Lepiq (monsieuye) a dit…

Beau comme un croisement de Magritte et de Marcel Duchamp !

George WF Weaver a dit…

… sur une tour d'argent ?

Merci, Monsieuye !

George WF Weaver a dit…

Passages judicieusement choisis et combien pertinents, Schizo (on voit très bien à qui tu penses puisque nous tournons dans la nuit), même si je ne me souvenais pas de cette allusion de Breton à Mauriac !

Enregistrer un commentaire