Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 7 janvier 2015

Je ne suis pas Charlie


Non, désolé, c'est pas pour moi ce genre de connerie, fini cette fois-ci, pas One again, terminé les amis.

Cet après-midi, après qu'on a appris que de vieux poteaux (et d'autres personnes dont la rédaction de France-Info n'a pas estimé nécessaire de donner le nom) s'étaient fait dézinguer, quelqu'un a jugé bon de balancer sur ces putains de réseaux sociaux cette image, genre « I ♡ NY » :


Hé bien pour ma part je me refuse à m'adonner à ce genre d'Union Sacrée, on a vu ce que ça a donné en 1914 avec Jean Grave et consorts, après l'assassinat de Jean Jaurès.

L'appel à l'unité nationale contre le terrorisme, ça ne vous rappelle rien ?


Tous ces morts, c'est impensable, on en gerbe de tristesse.
Peu importe qu'on les aimait plus trop, hein, Cabu et Wolinski, ceux de la vieille garde qu'étaient restés sous Val et Charb même après l'éviction dégueulasse de Siné.

Peu importe, tout ça, d'autant que même Charb et Tignous continuaient à nous faire bien marrer.
Parfois.

Mais là, y'a plus rien à dire.
L'horreur totale.

Un billet bien dans l'esprit de Charlie première manière, mis en ligne ici.

Et bizarrement, ça me remonte en mémoire un certain 11 novembre 2008, l'histoire d'une barbouzerie décidément avérée…

Parce que, à bien écouter le truc de France Info, on entend quoi, en vrai ?



« Allons au bar ! »

10 urbanités attiques:

ZAD a dit…

Vous n'êtes pas Charlie ? mais alors qui êtes-vous, George WF Weaver ?

Frédéric a dit…

C'est quoi le 8 novembre 2008 ?

Le Tenancier a dit…

Vous surinterprétez peut être un peu trop, mon cher George...

schizosophie a dit…

Double peine, la "pathocratie républicaniste" obligatoire après l'assassinat de gens qui font rire. L'humour a aussi son fossoyeur. Un garde-à-vous pendant la minute de silence s'y ajoute sous ce "je suis..." à l'individualisme ambigu qui claque comme un drapeau identitaire. Faudrait serrer les mâchoires en public. Certes, les liens historiques de George sont un peu hâtifs, mais que les fafs d'ici s'apprêtent à poser en démocrates à l'avant-garde de ses frontières idéologiques et que cela fasse sourire le littérateur dépressif Pue-le-bec, intérieurement bien sûr, ça a quelque chose de l'Union sacrée puisque l'émotionnel s'uniformise, non sans son logo : "Je suis..." le vieux monde qui me précède ?

Jules a dit…

Merci, George, pour ce commentaire qui ne peut-être autre qu'un peu confus, au vu du monde dans lequel nous baignons.
On aura toujours de la répugnance à serrer les rangs lorsque nous y sommes sommés, contraints...
C'est pas moi qui le dit, c'est l'histoire.
Contre le djihadisme et contre l'état !

Wroblewski a dit…

Tout à fait d'accord George. Ici (mon lieu de travail) on sent certains représentants de la populace (au sens d'Hannah Arendt), piaffer, vibrer, on va pouvoir déchainer l'invective, faire haro sur l'ennemi, cette fois on peut plus douter, enfin donner champ libre à la haine, on a parlé de peine de mort, ça sent la ratonnade à plein né, et on aime (tu l'aimes pas, toi ?...) la police. Bref, quand ma collègue m'a demandé si ça ne me dérangeait pas qu'elle appose son affiche débile sur la porte, je n'ai pas osé dire que, si, un peu. Et je me suis dirigé vers le lieu de recueillement un peu contraint (bon, j'ai bifurqué vers la cantine en profitant de la foule). Quand je pense que notre élite crachait sur le cadavre de Rémi Fraisse à peine refroidi, 3 jours de deuil national !
Sinon je suis triste et horrifié pour les morts, et le procédé, qui me fait penser à tous les fascismes, de l'Allemagne des 30's au Mexique d'aujourd'hui, même si je ne portais pas dans mon coeur les peoples cités, ça me fait quelque chose, surtout Cabu et Wolinski, qui faisaient déjà partie de mon univers quand je suis né... Bien aimé ça aussi : http://quadruppani.blogspot.fr/2015/01/comprendre.html

Peux-tu me préciser l'histoire de Jean Grave et Jaurès, je ne connaissais pas ?

George WF Weaver a dit…

Je croyais que tu avais lu La mémoire des vaincus, de Michel Ragon (il me semble qu'on en avait causé).
Jean Grave était une grande figure de l'anarchie, intellectuel estimé, qui a appelé à l'Union sacrée au moment du déclenchement de la Der des Ders (vois chez Ouiqui).
Mais j'ai dû cafouiller par rapport à Jaurès : pas de rapport direct, apparemment.

Wroblewski a dit…

Ah oui, je connaissais Jean Grave et le revirement belliciste et patriotard de beaucoup d'anars. Mais c'est le lien avec Jaurès qui me posait question. Merci !

Pop9 a dit…

On vous lit avec plaisir, m'sieur George, comme on lit avec plaisir ce qu'a pu écrire Quadruppani et le texte anar chez le Tenancier. On est triste, mais pas dupe.

George WF Weaver a dit…

Ouaipe, merci, M'sieu Pop, et dakodak évidemment avec le Tenancier et Quadru.
On est dust, dans ce bad trip.

Enregistrer un commentaire