Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 16 décembre 2015

Un jour en France



L'invasion des pro-FN, à c't'heure…

21 urbanités attiques:

basile a dit…

Du coq à l'âne : vous trouverez sous l'article "Marc Dachy est mort, mais l’esprit Dada est toujours présent" 2 messages dont l'un, une photo en noir et blanc, montre un tract faire-part qui circule actuellement. C'est assez amusant…
http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article1654

Wroblewski a dit…

A propos de SF, as-tu lu l'Univers en folie de l'auteur qui créa le personnage portant ton nom ? Je découvre ce roman aujourd'hui, qui me semble bon et emblématique, jouant par mise en abyme avec tous les clichés brassés par les écrivains et réalisateurs depuis soixante ans avant la parution du livre (1949). Je suis fort surpris car j'avais cru comprendre ici que Brown était plutôt du côté polar...

George WF Weaver a dit…

Merci, Basile, même si je ne trouve pas qu'Apostolidès soit un mauvais bougre : ses publications aux éditions Exils ne manquent pas d'intérêt, et encore moins ses travaux en collaboration avec Boris Donné chez Allia.
Mais zut, j'ignorais que Marc Dachy fût décédé !
Le papillon détourne un précédent (de l'époque Dada sans doute) qui mentionnait évidemment deux autres auteurs mais j'ai oublié lesquels.

Wrob, j'ai lu ce magnifique roman d'univers parallèles à 14 ans, et relu plusieurs fois depuis (je me souviens notamment de la scène nocturne avec les cannes…)
Brown a presque autant œuvré dans le domaine de la SF que dans celui du polar : s'il y a moins de romans (une bonne douzaine quand même, au moins…), la proportion de nouvelles SF, parmi les plus de 300 qu'il a écrites, est beaucoup plus importante.
Et c'est la part SF de son œuvre qui l'a fait connaître en France, grâce aux traductions chez Présence du Futur notamment (L'univers en folie, Martiens, go home ! et les trois recueils de nouvelles) : les polars, à part trois parus auparavant en Série Noire, n'ont été traduits que plus tard, fin 70's début 80', grâce à la ténacité de François Guérif (chez PAC / Red Label) et de Stéphane Bourgoin (chez NéO et Clancier-Guénaud).
Aussi chouette que L'univers en folie, et dans la même veine, tu as cette merveille intitulée Oméga, de Robert Sheckley (encore disponible chez Presses-Pocket, je crois), où le moral du révolutionnaire en prend un sacré coup sur la tronche (mais chut…)

basile a dit…

Marc Dachy travaillait avec rigueur et humour et comprenait fort bien les enjeux des avant-gardes artistiques. Sa mort est un grand dommage car il travaillait dernièrement à une biographie de Tristan Tzara (peut-être verra-t-elle le jour ?).
Quant au tintinologue Jean-Marie Apostolidès, que dire ? si d'aventure il avait eu à écrire une biographie de Lewis Carroll, il en aurait sans doute fait un pédophile à double visage – si j'en juge par la risible biographie de Debord qu'il vient de commettre (il lui préfère Baudrillard, c'est dire !).

George WF Weaver a dit…

J'ignorais qu'il avait commis cette biographie, Basile, mais j'avais trouvé intéressante sa tentative de reconstitution de la vie quotidienne ses situs à partir des deux romans de Michèle Bernstein, dans Tombeaux de Guy Debord, et louable son effort de récupération des écrits de Straram.

Wroblewski a dit…

Merci George, tu agrandis par ces précisions le volume du tonneau des Danaïdes de mon avidité littéraire ! Brown donc, un univers à découvrir et à conquérir dans mon Enterprise bibliophile bringuebalante !

Le Tenancier a dit…

Si je puis me permettre : outre Sheckley (excellent !), il serait bon, mon cher Wroblewski que vous exploriez aussi John T. Sladek. Autrement, on voit bien qu'on ne peut pas en remontrer à George sur la question Brown...

basile a dit…

Pour ce qui concerne actuellement Apostolidès, j'ai vu deux autres papillons collés sur un mur à Paris.
L'un disait : « Si vous lisez Jean-Marie Apostolidès tout haut pendant dix minutes, vous sentirez mauvais de la bouche ! »
Et l'autre : « J.-M. Apostolidès est un flic. »
Ajoutés à celui qui disait :« Marc Dachy est mort, Apostolidès est vivant, c'est un double malheur pour la pensée honnête », je crois que ça dépasse le commentaire…

George WF Weaver a dit…

On l'entendait mercredi dernier dans cette émission, rapprochant Tintin des 68 tares via le "mythe du sur-enfant"…

Tenancier, oui, Sladek, bien sûr, notamment Tik-Tok et L'effet Müller-Fokker

basile a dit…

"Pour en finir avec Tintin" semble assez loin de "Pour en finir avec le travail"… à moins de pratiquer ces sortes de correspondances péniblement tirées par les cheveux – spécialité hautement universitaire, comme on sait, et tout aussi dérisoire, comme le prouve ici Apostolidès en exagérant un tout petit peu, comme il le dit. Et d'exagération en exagération, Apostolidès construit de toutes pièces un personnage (Debord, par exemple) qui n'a d'autre existence que cette somme d'exagérations.
Non, vraiment, enfiler de telles perles sur Mai 68 (le creux "mythe du sur-enfant"), voilà bien une activité que l'Université américaine peut sûrement financer : cela abrutit tout autant que la psychanalyse pratiquée par un universitaire.
Apostolidès ne veut surtout pas être décrit comme un "tintinologue" ? mais personne ne l'a jamais contraint à se passionner pour Tintin et à exercer son intelligence à ce propos (quatre ouvrages quand même !). Voilà typiquement le genre d'activité qui passionne le vieil étudiant jamais sorti du cursus éducatif, avec toute la risible psychologie de bazar qui l'accompagne (tout ce verbiage sur le patriarcat et Mai 68, non ! pitié ! quelle cuistrerie !).

Charles a dit…

Je viens d'écouter l'émission Pour en finir avec Tintin, c'est assez surprenant parce que Jean-Marie Apostolidès, tintinologue reconnu (mais ici non revendiqué), veut non seulement en finir avec Hergé mais aussi avec Debord. Pour ma part, je me demande s'il ne faudrait pas tout simplement en finir avec Apostolidès, ce serait sans doute plus raisonnable et aussi plus simple !

Jojo a dit…

A titre informatif, ci-après un lien vers une tribune où G. Sanguinetti règle son compte à Apostolidès.

https://blogs.mediapart.fr/lechatetlasouris/blog/150116/argent-sexe-et-pouvoir-propos-d-une-fausse-biographie-de-guy-debord

George WF Weaver a dit…

Merci pour ce lien, Jojo, qui témoigne d'une sorte de "sens de l'honneur" (ou de la vérité ?) plaisant chez Sanguinetti, après sa correspondance avec Khayati, sans concession aucune.

Jojo a dit…

Un nouveau lien vers le texte de Sanguinetti, cette fois-ci illustré :
http://www.photoceros.com/17-01-2016-gianfranco-sanguinetti-sinsurge-argent-sexe-et-pouvoir-a-propos-dune-fausse-biographie-de-guy-debord/#more-6621

Ben a dit…

Ce flic d'apostolides, je lui mettrais bien une bonne paire de claques comme le chantait si bien Mouloudji.

George WF Weaver a dit…

Mouloudji mais aussi Salvador.

Cette action relèverait-elle d'une forme d'apostolat ?

Youri a dit…

Encore un lien vers un blog, cette fois-ci florentin.
La lutte contre l'infâme Apostolidès devient donc internationale.
http://francosenia.blogspot.cz/2016/01/naufragi.html

George WF Weaver a dit…

C'est un gag, Ari[a]ne, ou vous suivez le fil ?

Ben a dit…

Debord il aura écrit "la Société du Spectacle", un des trois ou quatre grands livres de critique sociale du siècle dernier. Qu'est-ce que cet apostolides laissera à la postérité ? deux ou trois livres foireux sur Tintin, Debord ou l'Unabomber. Sa campagne de dénigrement ressemblant à s'y méprendre à celle lancée contre Orwell en 1996 par le Guardian qui peut me citer de mémoire le journaleux qui l'a lancée ? personne. Il en sera de même pour ce flic d'apostolides qui tombera vite dans l'oubli.

Richard a dit…

La parution du pamphlet de Gianfranco Sanguinetti contre la fausse biographie de Debord par Apostolidès est annoncée par le Centre international de poésie à Marseille.
http://www.cipmarseille.com/publication_fiche.php?id=62f4fc5ed947f42534a8dbabf8004f61


George WF Weaver a dit…

Merci pour l'info, Richard !
Ici, donc.

Enregistrer un commentaire