Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 20 avril 2014

« Il était juste un peu bizarre, mais je peux vous dire que les trois-quarts de mes voisins de palier sont plus fous que lui »



La nuit spéciale Philip K. Dick qui a été diffusée sur France Culture voici un peu plus de deux ans, le 19 février 2012, était ponctuée d'intéressants entretiens avec Philip Hupp — traducteur de Dick et organisateur du fameux festival de Metz où l'écrivain prononça sa renversante conférence Si vous trouvez ce monde mauvais, vous devriez en visiter quelques autres.

Je réunis ici l'intégralité de ces entretiens, pour plus de commodité :



(Merci à Laurent, de la liste ANPR !)

Les émissions rediffusées au cours de cette nuit-là ont déjà été présentées ici-même : on pourra entendre sur ce billet l'adaptation du Maître du Haut-Château par Catherine Bourdet (première diffusion : 23 octobre 1976)…
… et sur celui-ci le Surpris par la nuit du 9 avril 2004, « Coulez mes larmes, dit le musicien : portrait de Philip K. Dick en madrigaliste élizabéthain » par Christian Rosset, ainsi que le Une vie, une œuvre du 3 octobre 1991, par Alexandrine Halliez (tiens donc ! ce patronyme évoquera peut-être quelque chose à certains… N'est-ce pas, Isoard ?)

0 urbanités attiques:

Enregistrer un commentaire