Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

vendredi 9 novembre 2012

L'énorme morne norme


Naître.

Être éduqué, éradiqué.

— « Qu'est-ce que tu vas vas faire ? », te demandent-ils tous, tôt.
T'aurais voulu prendre ton temps, rêver tout ton saoul, mais voilà que la réalité rugueuse t'a rattrapré.
Après, plus le temps de penser, faut bosser vaille que faille…
Aïe, même plus possible d'imaginer une révolution sociale !
Ah là là…

À la maison tout va de mal en pis.
Pis t'as même plus de maison, ni plus rien d'ailleurs, point-barre.

Arrête ton char :
Charrie, varie !

4 urbanités attiques:

Mr. PM a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=DrDUYI3UzeA
On espère que ce plus rien ne vous pèsera pas trop longtemps et que vous vous y retrouverez.
Dans tous les cas, vos fidèles lecteurs sont toujours derrière vous (en attendant sagement l’aumône d'un billet!)

Le Moine bleu a dit…


Les mauvais jours sont faits pour durer, puis finir.
Quant aux prétendus bons jours, ce ne sont jamais que des demi-journées.
Amitiés.

George WF Weaver a dit…

Merci de tout cœur, cher Mr. PM, ainsi que pour cette chanson de Georgius que je ne connaissais pas.

Mais vous savez, ce billet-ci, c'était surtout pour le titre et les contrerimes…

Le Moine bleu a dit…

Les mauvais jours sont faits pour durer, et finir.
Quant aux bons jours, ce ne sont jamais que des demi-journées.
Amitiés, George.

Enregistrer un commentaire