Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 3 novembre 2019

Du sens esthétique de branquignols de la cambriole :
une lapidaire critique du marché de l'art



Photogramme issu d'un réjouissant délire de Martin Scorcese en 1985 : After Hours
(à environ 01 h 32 mn et 40 s)

4 urbanités attiques:

Pop9 a dit…

The art sure is ugly, man.

George WF Weaver a dit…

Chapeau, M'sieu Pop ! même si cela ne m'étonne guère, venant de vous.

Mais pour la bonne compréhension de la séquence, je me permets de préciser que les répliques qu'échangent Neil et Pepe juste avant celle que vous rappelez si judicieusement sont les suivantes :

— Hey man, is this worth taking this thing ?
— What ? Are you crazy, man ? This is ART !


Dites, puisqu'on cause de Scorsese, vous auriez pas sous le coude une copie de Boxcar Bertha, par hasard ?
Zéro seeders chez TPB, hélas !

Pop9 a dit…

You've got mail.

George WF Weaver a dit…

Incredible…

Thanks, mate !

Enregistrer un commentaire