Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

jeudi 13 octobre 2016

Le quotidien s'avère énervant ?
On se calme, on respire, on se rassérène
(avant de tout foutre en l'air…)



Tu es dans une file d'attente, donc tu attends.

Quelques instants, qui deviennent des minutes, des minutes et des… des minutes ! (putain ! mais crénom ! ils vont un peu accélérer, oui ?)

À la Poste, par exemple, tu fais la queue pour venir récupérer un recommandé de ton bailleur qui te réclame du fric, et toi tu sais bien qu'il te faut foutrement choper le papelard pour pouvoir contester éventuellement l'injonction (tu n'en es pas sûr, tes assises ne sont pas si solides, cela relèvera peut-être de la Correctionnelle, va savoir) — en attendant, qu'est-ce qu'elle fout, elle, là devant, à marchander depuis un quart d'heure son forfait à 19,99 € de merde !?)

Tu touches le RSA, tu sais un peu voler dans les supermarchés, mais comme tu es alcoolique c'est pas si facile car les bouteilles sont particulièrement surveillées, fais gaffe à pas trop bomber la barboure.
Et tu fais la queue, encore une fois, encore les foies, encore un froid.

Et donc tu attends, tu pestes intérieurement car non seulement tu flippes des vigiles qui guettent mais en plus la caissière tente de fourguer aux clients qui te précèdent ces foutus bons de réduction — bien obligée par les consignes hiérarchiques et les caméras qui la surveillent elle-même.

Temps haletant…

Et merde ! tu t'es fait gauler, voilà que tu attends l'arrivée des flics dans le local des vigiles, après quoi il te faudra attendre encore dans une cage puante durant la garde à vue avant d'être déféré devant le procureur, et puis tu devras attendre encore et encore jusqu'au procès, et encore jusqu'à son issue — qui n'en sera certes pas une pour toi.

Mais au fond tu t'en fous.
Tu as le temps.
Tu ne perds rien pour attendre.




2 urbanités attiques:

Jules a dit…

Faut pas s'énerver comme ça, m'sieur George.
Y'aura toujours un coup à boire si vous passez par chez nous.
Pas la peine de buter tout le monde...

George WF Weaver a dit…

Y'en a qui sont haineux, Hervé, mais moi je suis calme.
JE SUIS CALME !

(Merci pour l'invite, au fait : maintenant que j'ai du temps libre, ça va peut-être pouvoir se faire…)

Enregistrer un commentaire