Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 28 juillet 2013

Truisme, ou euphémisme ?



« Le chemin le plus court pour aller de la barbarie à la décadence passe par la civilisation ! »

Pourquoi diantre attribue-t-on cette phrase à Pierre Desproges — qui en cite effectivement une variante dans ses Chroniques de la haine ordinaire — alors qu'on l'entend déjà, énoncée par le personnage joué par Jacques Brel, dans L'aventure c'est l'aventure, de Lelouch, qui date de 1972 ?

3 urbanités attiques:

George WF Weaver a dit…

L'ami PJB nous signale la formulation « Les États-Unis sont le seul pays à être passé de la barbarie à la décadence sans connaître la civilisation », qui selon Ouiquipédia "est ancienne et d'origine indéterminée. Il est possible qu'elle ait été d'abord appliquée à la Russie. D'autres sources paraissent d'origine espagnole. Sous sa forme actuelle elle est fréquemment attribuée à Albert Einstein (? peu vraisemblable) ; plus sûrement à Georges Clemenceau, Alphonse Karr ou Oscar Wilde (« America is the only country that went from barbarism to decadence without civilisation in between. »), ainsi qu'à George Bernard Shaw ou John O'Hara."

George WF Weaver a dit…

Houlà, bigre !
Je ne suis apparemment pas le seul à m'interroger sur l'origine de cet aphorisme, selon cette page !

Le Moine bleu a dit…

Pour notre part, nous croyons en cette affaire à la paternité d'Oscar Wilde, lequel consacra au Nouveau-Monde moult aphorismes piquants, dont nous ne citerons que ceux-ci :
" La jeunesse de l'Amérique est la plus vieille tradition des Américains. Et cela dure depuis trois cents ans. À les entendre parler, on imaginerait qu'ils sont dans leur première enfance. Quant à leur civilisation, ils sont dans leur seconde enfance." (Une femme sans importance)

" L'Amérique, après tout, n'a peut-être jamais été découverte. Je dirais moi-même qu'elle a simplement été détectée."(Le portrait de Dorian Gray)

"L'Angleterre et l'Amérique n'ont plus rien aujourd'hui qui les distingue l'une de l'autre, sauf, bien entendu, le langage." (Le fantôme de Canterville).

Enregistrer un commentaire