Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

vendredi 21 mai 2010

Rebel hot !


La caque sent le hareng — et pourtant pas la lotte, même rebeu.
Voici quelques mois, j'avais ressassé une ancienne manie brusquement remontée à la surface (anamnèse, disait-on jadis), ici.
Via de labyrinthiques méandres, on s'est retrouvé à réchauffer les plats ici, puis et , et c'est pas fini, ça part dans les palindromes à présent…
Ça sent l'éternité, qui n'est qu'une infamie.

Ou plutôt : L'éternité sent l'infamie.

7 urbanités attiques:

Chr. Borhen a dit…

Eternité : anagramme d'étreinte, comme chacun sait.

En revanche, pour "L'éternité sent l'infamie", je me demande s'il n'y a pas anguille sous roche.

George WF Weaver a dit…

Je remarque que vous enclenchez sur le vocabulaire poissonnier — qui n'est pas forcément le plus vert…

Mr. PM a dit…

En fouillant un peu, j'ai trouvé L'homme imaginantd'Henri Laborit. En train de le lire.
Et puis ça.
Beaucoup de 10/18 empilés chez moi, mais la plupart sont des polars historiques ou autres dérivés, rien de bien palpitant.

Le Tenancier a dit…

Je vois que tout le monde s'y met...

George WF Weaver a dit…

Dites, William, votre édition 10/18 du Dictionnaire des injures, c'est le texte intégral ? Parce que dans mon édition Tchou, c'est quand même un assez épais volume…

Mr. PM a dit…

Celui-ci est assez épais, mais je crois qu'un deuxième volume est sorti ou devait sortir (pas trouvé de trace), d'ailleurs ce n'est pas un hasard pour la disposition de la couverture, à mon avis.

George WF Weaver a dit…

Pas annoncé en tout cas sur cette page du catalogue. Mais 512 pages, ce doit être complet.

Christophe, je vous assure n'avoir eu nulle malice en tête. Tout ce que je trouve, c'est l'absurde :
Laid termite et sans lymphe, Annie.

Enregistrer un commentaire