Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 17 février 2016

Romans (dis, c'est tant ?)




Trois fois dix-sept égale
cinquante-et-un, et ça finit par faire pas mal de pastis…


On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
— Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits — la ville n'est pas loin —
A des parfums de vigne et des parfums de bière…

Voilà qu'on aperçoit un tout petit chiffon
D'azur sombre, encadré d'une petite branche,
Piqué d'une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche…

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! — On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête...
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête…

Le cœur fou Robinsonne à travers les romans,
Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l'ombre du faux col effrayant de son père…

Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d'un mouvement vif…
— Sur vos lèvres alors meurent les cavatines…

Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août.
Vous êtes amoureux. — Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût.
— Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire...!

— Ce soir-là, vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade..
— On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade.

6 urbanités attiques:

Florence a dit…

Trois fois bon anniversaire, alors, cher George... !

George WF Weaver a dit…

Merci, chère Florence, et désolé d'exhiber ainsi mon intimité (ça devient vraiment n'importe quoi, ce fichu blogue !)

Le Tenancier a dit…

Soyez pas désolé, George. Je regrette de ne pas être là...
Bon anniversaire.

George WF Weaver a dit…

Merci, Tenancier !
Votre présence nous manque aussi, comme la musique savante à notre désir…

Pop9 a dit…

Aaaahhh.
L'amicale des vétérans du Palace, Amanda et votre serviteur vous adressent de chaleureuses bisouilles, Georgie Boy.

George WF Weaver a dit…

Grand merci, M'sieu Pop, ça me console de l'absence de Dalida !

Enregistrer un commentaire