Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mardi 23 février 2016

Entropie, c'est fini





Bref, de nos jours, mieux vaut
ouvrir une bouteille qu'une boutique !

9 urbanités attiques:

Jules a dit…

Assez de documents bidonnés :
soit, la photo n'est qu'un faux grossier avec sosies, soit elle n'est pas d'époque.
Sinon, où est donc passée la touffe sub-nasale du libraire ?
Je Profite de l'occase pour lui avouer que ses charmeuses m'ont toujours évoqué le Tour de France (le guidon, sans doute).

George WF Weaver a dit…

Ah oui, Jean, guide honni !…

La photo date de 2012, la mousse tachait pas à l'époque.

Et le gaillard à lunettes de pédé, c'est Stéphane, le fondateur de la boutique.

Pop9 a dit…

Le nostalgique de Dalida n'a pas perdu l'amitié d'Hervé Vilard. C'est bien, nous disions-nous à l'instant, Amanda et moi.
Nous n'y connaissons rien question boutiques, mais sommes occupés à ouvrir quelques bouteilles à la santé de Georgie-les-belles-bacchantes.
Haut les coeurs, mort aux cons et toutes ces sortes de choses, dear boy.

George WF Weaver a dit…

À votre santé, M'sieu Pop, tandis qu'on m'amende à lire (pfff !…)

catherine a dit…

Le libraire, Amazon et entropie (hélas)
"... Il suffit d’ouvrir un flacon de parfum pour que l’énergie et l’odeur qu’elle contient se répandent dans toute une pièce. Il est intéressant de noter ce qui se passe alors à l’échelle moléculaire : à l’intérieur du flacon les molécules se heurtent les unes aux autres à rythme effréné : hors du flacon, elles s’entrechoquent mollement jusqu’à ce qu’elles se répartissent également dans leur nouvel espace..."

Jérôme Leroy a dit…

Je ne suis pas content.

George WF Weaver a dit…

Moi non plus, Jérôme.
Mais, en détournant légèrement Crébillon fils (et Poe, naturellement !) :
Un destin si funeste,
S’il n’est digne d’Atrée, est digne de Thyeste…


Et Catherine, merci pour cette citation sortie je ne sais d'où.
Le nom de cette librairie n'était en effet pas du meilleur augure (cf. la théorie de Shannon et Weaver)…

George WF Weaver a dit…

Euh… Crébillon père, pardon !

catherine a dit…

Tombée par hasard sur cette page de définition de l'entropie sur :
http://agora.qc.ca/dossiers/Entropie
(au 8ème paragraphe)
et j'ai bien aimé l'analogie possible avec les lecteurs-clients-habitués qui se heurtaient dans l'espace réduit des petites librairies, et qui maintenant sont affadis et perdus dans les grands couloirs et rayonnages impersonnels d'Amazon.
Bien à vous, et vraiment dommage pour cette librairie

Enregistrer un commentaire