Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

lundi 12 août 2013

Abasourdissante vie moderne ! (3)


Voici quelque temps, je me suis mis à fréquenter régulièrement l'excellent blogue Dans l'herbe tendre, satellite de l'émission du même nom (et non pas éponyme, désolé) qui passe tous les premiers mardis du mois sur la radio Canal Sud, à Toulouse.

De fil en aiguille, constatant que je partageais avec l'un des tenanciers de ce blogue — un dénommé "Michel-Simon" — un même goût pour la chanson française dite "à textes" et notamment orientée vers la tradition anarchiste, je me suis mis à correspondre avec lui par mèle.
Nous avons rapidement compris que nous avions des amis communs (réellement, pas au sens de Fesse-Bouc), mais sans pour autant nous connaître l'un l'autre directement.

Le 31 juillet, j'étais en train de rédiger un message à son intention, pour lui expliquer comment on peut proposer une émission directement sur la plate-forme Blogger lorsque déboule chez moi l'ami Kamel, un litron frais dans chaque main.
Et là, tilt ! il me revient que Kamel et moi connaissons un autre Michel-Simon (prénom peu courant, on en conviendra), qui habite comme nous dans le XXIe arrondissement de Paris.

Tout en poursuivant la rédaction de mon message, avec en prime ce rafraîchissant Chardonnay pour le moins bienvenu, je demande à Kamel qui rêvassait :
— « Mais dis donc, toi qui as à Toulouse cette amie, P., ne connaîtrais-tu pas là-bas un autre Michel-Simon ?
— Michel-Simon ? Bien sûr ! C'est P. qui me l'a présenté. Elle cherchait pour lui une édition du Monde à l'envers de Christopher Hill et j'ai réussi à lui en trouver une assez rapidement. »

Comment ça s'appelle, déjà, cette théorie foireuse qui stipule que moins de huit chaînons de connaissances nous relient à n'importe qui dans ce pauvre monde ?

10 urbanités attiques:

Anonyme a dit…

XXIe arrondissement ?
Est-ce bien sûr ?

Otto Naumme

(pour le reste, ouaip, la théorie existe, j'ai oublié son nom, mais c'est en fait au bout de moins de 5 n qu'on est "relié" au reste de la Terre, paraît-il. Etonnant, non ?)

George WF Weaver a dit…

S'il est une chose certaine, en tout cas, c'est que moins d'un chaînon nous relie à nous-même…

Mais cher Otto, cela fait vraiment trop longtemps que vous vous êtes exilé de la capitale : Montreuil est désigné comme "le XXIe arrondissement" depuis plus d'une décennie, au moins, rapport à la djènetrificaichionne et à l'expulsion de plus en plus centripète des pauvres.

POP9 a dit…

La théorie est due à l'éminent citoyen magyar Karinthy Frigyes Ernő, m'sieur George.
Un auteur recommandable, au demeurant.

George WF Weaver a dit…

Merci, M'sieu Pop, je vais aller voir ça.

C'est drôle, au demeurant, car je viens justement d'achever la lecture d'un OVNI romanesque d'un autre Karinthy, Ferenc, un diamant infernal : Épépé.

George WF Weaver a dit…

Bon, vérification faite grâce à l'obligeance de M'sieu Pop, il s'agit de six degrés de séparation.

L'amusante théorie de Karinthy en 1929 a été poussée de façon beaucoup plus scientifique en 1967 par Stanley Milgram, ce fameux sociologue qui a démontré notre facilité à se soumettre à l'autorité.

Nous vivons dans un tout petit monde, vraiment — où l'on étouffe, d'ailleurs…

Anonyme a dit…

Ah oh... Effectivement, je ne savais que Montreuil était à elle seule un nouvel arrondissement... Ce qui, finalement, me conforte dans mon éloignement (rien de péjoratif à l'encontre de Montreuil, juste que je regrette tout autant que vous la force centripète...)
Et oui, c'était Milgram, le nom de l'impétrant.

Bref, comment va Paris, de nos jours ?

Otto Naumme

George WF Weaver a dit…

Paris va mal, évidemment, mais Paris varie.
À l'instant présent, dimanche 18 août à 16 h, c'est une ville incroyable, renversée : entièrement déserte, quasi fantôme, une voiture par minute sur le boulevard d'ordinaire bondé et rugissant, comme si tous les habitants avaient fui après une explosion thermonucléaire, sauf moi qui veille comme un concierge sur la ville, genre gardien des clés.

Et avec ça, une douceur paradisiaque et aucune patrouille de flics.
Le bonheur, quoi…

Ah si, il reste au moins une Parisienne, proche de la retraite, peut-être sourde (elle n'a pas entendu les sirènes ni les appels à l'évacuation). Elle vient de me faire part de son projet de voyage à Budapest au printemps prochain.
Ce pourquoi je viens de songer à ceci :

Les buses adeptes du Bouddha pestent à Budapest : abus d'ascètes aux bus d'étape !

George WF Weaver a dit…

Crétin que je suis !

L'ami PJB a eu beau jeu de me signaler à l'instant au téléphone que dans la famille Karinthy, Ferenc n'est autre que le fils de Frigyes, écrivain fort recommandable comme le signalait hier M'sieu Pop.

Anonyme a dit…

Rien à voir: avez-vous George, mis la main sur une numérisation du vynil Dimey/Michel Simon?
Je vous en avais causé il y a qq temps déjà.
Bien à vous
Prh

George WF Weaver a dit…

Alors si vous êtes de Zapzalap, Prh, ce devait être voici près de deux ans, dans ce commentaire-ci. On avait continué à en causer ensuite mais je ne retrouve plus où.
Je me souviens qu'il s'agit d'un 45 T. quatre titres mais je n'ai toujours pas mis la main dessus.

Enregistrer un commentaire