Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 19 juin 2013

Il n'y a point de mauvais livres...


— … Et puis, nous sommes à l'époque du papier. On fait tout, à présent, avec du papier.
— On fait même de bien mauvais livres, dit le Monsieur triste en hochant la tête.
— Il n'y a point de mauvais livres, répond le Monsieur jovial. Il y a des livres ; et il n'y en a pas assez. Je vous disais qu'il faudrait assurer des délassements aux classes inférieures. Eh ! bien, il n'y a qu'un délassement qu'on puisse raisonnablement leur permettre. C'est la lecture. La République a créé l'instruction obligatoire. Croyez-vous que ce soit sans intention ?
— Je serais porté à croire, hasarde le Monsieur triste, que l'instruction obligatoire a uniquement servi à former une race de malfaiteurs extrêmement dangereux.

Georges Darien, Le voleur [1897], rééd. coll. "10/18" n°586, 1971, p. 204

2 urbanités attiques:

café a dit…

à cette heure-ci, une partie de mon cerveau suit pas
enfin, pas tous les jours
Les livres, oui, mais ça suffit pas
DE mauvais livres, il me semble qu'il y en a de plus en plus ; on se demande comment certains ont réussi à se faire éditer
C'était peut-être avant ainsi, toutes proportions gardées

Bien sûr, on pourrait revenir sur le fait que l'instruction obligatoire offre comme seul délassement la lecture
Ils lisent, vont pas au troquet, ont moins de temps pour organiser les grèves
et, ne lisent que des lectures choisies par cette même instruction obligatoire

sont devenus des toutous, maîtrisant bien les codes ; dees hystrions

George WF Weaver a dit…

Je crois que le café ne vous réussit guère, thé : vous devriez prendre un peu de repos…

Sinon, incidemment (comme disait Chimène), j'ai trouvé une contrepèterie :

Il n'y a point de vols mièvres.

Enregistrer un commentaire