Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

jeudi 21 juin 2012

À [se] vautrer, coûte que coûte…

Photobucket

J'ai pris le train en route avec pas mal de retard, il est vrai, mais c'est quand même la meilleure invention radiophonique qu'on ait entendue depuis bien longtemps — toutes choses égales par ailleurs.

Ils se vautrent dans la suffisance, l'ignorance, la débilité et l'ignominie, donneurs de leçons, lui souvent libidineux, elle déconcertante de bêtise ou de snobisme, eux deux toujours parfaitement abrutis ; ils ne comprennent rien à rien, incultes, complètement insensibles aux supposées souffrances d'autrui, et j'en passe, mais ils nous font nous vautrer de rire.
On n'est pas loin de l'esprit de Hara-Kiri, l'humour bête et méchant, avec certes quelques différences de nuances dues à la spécificité du support radiophonique, mais qui fait rejaillir aujourd'hui la finesse inouïe de ce génie-là.

Plus d'une centaine d'émissions disponibles à la réécoute, depuis le 16 janvier 2012, dont la plupart sont de la meilleure eau (saumâtre).
Par exemple :

L'homme qui était soit-disant mythomane (19 juin 2012)


L'homme qui voulait une place dans le train (7 juin 2012)


La femme qui avait encore deux ou trois choses faire ici (31 mai 2012)


L'homme qui aimait le vieux contemporain (29 mai 2012)


L'homme qui se souvenait de son enfance (28 mai 2012)


La femme qui ne suçait pas que de la glace (14 mai 2012)


L'homme qui était hypocondriaque (28 février 2012)

22 urbanités attiques:

Mr. PM a dit…

Oui, j'ai moi aussi apprécié cette nouvelle émission et les réactions qu'elles ont suscité de la part des auditeurs de france inter (qui en disent long).
Un canular a grande échelle qui a bousculé pas mal d'auditeurs pantouflards.
J'écoutais tous les jours à sa diffusion, un peu moins depuis quelques semaines, par peur d'être déçu par une éventuelle baisse de niveau ou de trouver la blague répétitive.

birahima2 a dit…

si manger de la merde à midi vingt, ça vous va,
demandez-moi un service et je vous enverrai chier.

George WF Weaver a dit…

Toujours aussi fine, bira…
Au fond, ça rassure, cette constance.

birahima2 a dit…

brave chien, va.
Plus je connais mes amis, mieux j'aime mon chien.

vautrin a dit…

N'en ai écouté qu'un
le reste demain
très bon, j'adore

George WF Weaver a dit…

On se vautre, hein, thé ? (ouf ! pour une fois j'ai compris votre pseudo — et pas grâce à Balzac, même 00 01…)

Si celui que vous avez écouté est le premier proposé ici-même, on y entend par exemple ceci :

— "Vous êtes sûr ?
— De quoi ?
— Que vous n'en doutez pas ?"…

Anonyme a dit…

Ho !
A part un ou deux qui vous avait échappé

Anonyme a dit…

J'avais démarré de brut en blanc sur une interlocutrice féminine qui souhaitait parler de son homosexualité, et j'avoue m'être laissé complètement avoir. Trouvant cela tellement grotesque, j'allais sur le site de l'émission et compris grâce aux commentaires.

C'est excellent, en effet, mais comme tout ce qui relève d'un procédé rhétorique, ça lasse.

ArD

George WF Weaver a dit…

Je suis moi aussi tombé dans le panneau, ArD : la première que j'ai entendue, c'était celle du 2 mars, dans laquelle une Nogentaise s'insurgeait contre la présence de gueux dans sa ville — un des rares épisodes où l'appelant se montrait encore plus réac que les Beaulieu. Comme je ne suis pas du tout familier de France Inter, je m'étais fait complètement avoir et ce n'est que récemment, sur l'instance d'un ami, que j'ai pu apprécier tout le sel de cette pépite quotidienne.
À écouter la totalité des épisodes, je ne trouve pas cela lassant, car à part quelques ratages (l'homme qui appelle depuis la Corse, par exemple) ils ont su presque chaque fois se renouveler avec talent.
La dernière émission, vendredi 29 juin, en direct, était un vrai bouquet final, bel exercice de haute voltige.

birahima2 a dit…

hé, ça va pas Poutou !
jeu radiophonique mon cul.
l'émission est à l'image de ces branleurs d'expatriés qui glandent quedal.

George WF Weaver a dit…

Allez voter, bira, ça vous calmera.

birahima2 a dit…

entre parenthèses, mi quand je vote, c'est pas pour exprimer mes angoisses.

http://www.youtube.com/watch?v=-flPQb3F0LI&feature=related a dit…

Nous votons à pleine poix.

George WF Weaver a dit…

Au secours !
Et soit dit entre nous, thé, je préfère les rousses

birahima2 a dit…

l'Allemagne du mur saisie sur le vif ou la RDA telle qu'on ne l'a jamais vue.

http://www.youtube.com/watch?v=nSidJTJLFFM&feature=related a dit…

G,

yo tambien

birahima2 a dit…

Carpentras,
caca

Wroblewski a dit…

Bonjour,
J'avais écouté "A votre écoute..." au début. Et puis comme plusieurs nobles commentateurs de ce blog je m'étais lassé. Faut dire que je suis saturé de radio habituellement, pour pas m'emmerder au bureau, oreillette dedans, alors il y avait ça en plus à rajouter...
Mais depuis que tu en parles George, je les réécoute, d'autant qu'en juillet tout le monde est en vacances à la radio (même les révolutionnaires, faudra pas compter que l'insurrection vienne en juillet). Alors j'ai le temps, et j'avoue que je me marre encore plus qu'au début. La dernière écoutée, le vieux de 88 ans qui attrape une chaude pisse avec la gamine prostituée par son grand père dans tout le village : hard core ! Bon, la caricature des cathos réacs fin de race est un peu rebattue et rassembleuse. Ils auraient put singer des socio-démocrates islamophobes ou végophobes ou des néo staliniens attachés à l'industrie française ou des gauchistes d'isoloir, ça aurait été plus moderne... Mais bon au moins là le grinçage de dents et le rire sont sans réserves (quoique je me surprends à argumenter intérieurement face aux propos natalistes, anti-pauvres ou racistes tenus...).

Wroblewski a dit…

Mon commentaire est parti trop vite, le participe passé de "pouvoir" est bien entendu "pu".

Wroblewski a dit…

D'autre part, pour ceux qui aiment le jazz, j'aimerais signaler une émission que je trouve jouissive musicalement et très intéressante sur le plan de la petite histoire autour de chaque artiste faisant l'objet d'une séance. C'est un musicien et un passionné qui fait ça (découvert par hasard, je ne le connais pas personnellement) : JAZZLIB' Radio libertaire 89,4 Mhz c'est le 1er jeudi du mois à 20:30.

ATTENTION, le jeudi 2 août il y aura la rediffusion de l'émission du 5 juillet consacrée à Herbie Hankock, qui n'a pas été mise en ligne pour cause de serveur HS.

Emission consultable un mois sur :

http://media.radio-libertaire.org/php/grille.basic.php?wk=29

"Entre chiens et loups jeudi 20:30" (pas encore jazzlib', grrrr…)

En strimingue, peau de caste, ou sauvegarde.

Quand ça marche !!! Ce qui n'est pas évident en ce moment. Sans-doute la chaleur ! :-)

Exceptionnellement ce jeudi 19/07 à 19:30 pour une heure de jazz remplie de best of. Un peu de tout pour les vacances.

Bonne écoute à bientôt !

George WF Weaver a dit…

Merci pour tous ces renseignements jazziques, Wrob.

Tu as raison à propos de À votre écoute… : c'est lorsqu'on se met à en écouter plusieurs d'affilée qu'on commence vraiment à en savourer tout le sel. On attend les "Mouaaais…" de Marga, ses ahurissantes fautes d'accord, les "Pourquoi… ?" complètement déplacés de Philippe, les preuves flagrantes de sa complète incompétence en matière de médecine (par exemple à propos du Gilles de la Tourette, du coma artificiel ou de la nécrose du rein…), ses envolées libidineuses sur les dessous des jeunes filles, etc.
Au final, c'est un peu le même mécanisme que dans des séries TV du genre Friends : on connaît le cadre de départ, et on s'amuse à découvrir les variantes possibles au fil des épisodes…

birahima2 a dit…

quant à sa prochaine grille de mots croisés, Wrob va se la garder, hein, d'accord, merci.

Enregistrer un commentaire