Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 16 février 2011

Vieillir vers rien

37 urbanités attiques:

Moons a dit…

Moi, je classerais tout ça à la rubrique "Dans quelle étagère ?"

George WF Weaver a dit…

Au rayon Chasse : fumer provoque un vieillissement de l'appeau.
Ou au rayon Conserves : l'alcool conserve les fruits, la fumée les viandes. Et les conserves ont pas mal d'importance, dans La route

Anonyme a dit…

Derrière le verre, serait-ce CravenA ? mais derrière qu'est-ce ?

George WF Weaver a dit…

Plutôt des Pall Mall sans filtre, j'imagine. Les Craven A, c'est pas mal non plus, mais c'est fini désormais : y'a plus, comme les Boyards, les Celtiques, etc.
Mais derrière, je ne sais plus : des mini-tomates, peut-être ?

thé a dit…

vanitas

George WF Weaver a dit…

Oui, vous avez raison.

Mais le vent ne reprend pas toujours ses tours.
D'ailleurs, nous avons déjà eu cette discussion, me semble-t-il.

thé a dit…

Je ne crois pas que le vous
m'adresse
alors
une chanson

http://www.youtube.com/watch?v=_r7BgRz-XKo&feature=related

Pas sa meilleure, mais pourquoi pas
Et au cas où, j'ai la mémoire qui flanche

Par contre,ça a rien à voir, mais faut quand même que je dise
je crois que le vent reprend toujours ses tours
Est indépendant de nos désirs, volontés, désirs, et est pas spinoziste pour un sou
Et donc chantons avec Brassens "j'suis le vent
J'aime pas Brassens
Il me hérisse
J'aime pas Ferrat
il me lamente
Le vent de Trenet, c'est autre chose


C'est quoi le livre debout ?

George WF Weaver a dit…

Pas un livre : un carnet. Pour écrire.

Bien sûr que c'est à vous que je m'adressais.

Et encore des désaccords : moi non plus je ne supporte pas Ferrat, mais Trenet me hérisse et je ne me lasse jamais de Brassens. Vous n'êtes pourtant pas religieuse, que Ferrat vous lamente !

Merci pour cette étonnante version de Suzanne, avec la coïncidence que j'ai passé l'après-midi à écouter du Leonard Cohen, à cause de Joël H. (en alternance avec Barbara à ses débuts — Boutons dorés, etc. — il est vrai). J'ai des albums de Nina Simone, mais pas ce truc-là.

George WF Weaver a dit…

Ah oui, pour le vent : objectivement, bien sûr, du moins tant qu'il y aura de l'atmosphère.

Mais quand on n'est plus là, l'air ne vous caresse ni fouette ou affole plus.

C. Watson a dit…

Ah bon ? Miss Watson te certifie le contraire.

George WF Weaver a dit…

Vous vous égarez, Moons.

Le vent vivifie toujours tout, même s'il souffle les fleurs de pissenlit à les tuer.

Moons a dit…

On dit : "Vous êtes paumée, Moons, y a du vent." :-)

thé a dit…

Vous avez de beaux carnets, G
Même moi pour croquer, peindre, j'ai pas ça

Les désaccords, c'est rien, vous le savez bien. Dommage pour Trenet. Ferrat a notre accord, c'est bien le seul qu'il ait trouvé ; que nous soyons bénis, les koko n'en demandaient pas tant

Détrompez-vous, je suis très religieuse. Et, d'ailleurs pourquoi ne le serais-je pas ?

Vous vez passé une bonne am si vous avez écouté Barbara.
Pour elle, j'irai à Nantes
à Gottingen
Oui, la voix est, bien sûr plus pure et sûre à se débuts
Mais quelle intensité, quel amour dans ses derniers récitals
Je vais aller voir ce que propose Joel H

Sinon, G
si y a plus d'atmosphère, y a plus de vie et on se dit tous bonsoir

Et l'air, ça fait, vous qui aimez tant Brassens

George WF Weaver a dit…

Bon sang ! Mais personne ne veut donc parler de La route, ce livre abominable et fantastique, où l'on crève à chaque page, fait de versets* qui vous filent la nausée, qu'on ne peut néanmoins s'empêcher d'avaler ?

* C'est Jérôme Leroy qui parlait avec raison de versets à propos de la composition de ce livre, quelque part sur l'infect site Causeur.

Mr. PM a dit…

J'ai eu la nausée toute la semaine, ce soir c'est plutôt Drieu la Rochelle, cigarette et jazz caribéen (expérience assez étrange d'ailleurs...), j'aurais bien besoin d'un verre. Vous devriez éviter les images aussi suggestives sur votre blogue.

thé a dit…

Non
La route
pas plus le livre
que le film
Abominable, non
Superlatif qu'il ne mérite pas
Fantastique, oui, mais tant le sont
Non,
ça a pas marché avec moi
j'ai pas crevé d'ennui
j'ai pas éclaté comme une grenade

Je lis peu Causeur, presque pas ; donc je ne sais à quoi "verset" faisait référence
Mais, là, non, aucun rapport

thé a dit…

Ah, encore caadeau
toujours de la même du même

http://www.youtube.com/watch?v=_r7BgRz-XKo&feature=related

George WF Weaver a dit…

Ouchh…, désolé, cher William, je ne puis vous refiler à tant de distance le "Four Roses" que minablement je m'enfile.

Mais question suggestions, regardez donc ce bouquin infernal qui meurtrit tant ceux qui le lisent…

George WF Weaver a dit…

Mes excuses, thé : je n'avais pas vu vos trois derniers propos. La faute au bourbon qui bourre mal, sans doute.

Ferrat avait tout de même quelques autres accords en poche, ne serait-ce qu'en mi ou en fa mineur, tandis que Brassens nous souhaitait bon vent.

Les beaux moments que l'on passe àécouter Barbara ne sont pas toujours bons, mais vous avez raison à propos des variations d'intensité. Je ne suis allé ni à Nantes ni à Göttingen, juste à Bagneux, hélas.

"Abominable" n'était pas un superlatif, juste un adjectif. Les versets, ça te nique, c'était , et veuillez pardonner le tutoiement.

Merci pour ces incroyables réarrangements de Suzanne dont j'ignorais tout, et d'avoir remarqué l'éclatante grenade qui explose tous les ennuis, mais je ne me lasse pas de m'interroger sur votre religion.

birahima2 a dit…

je vais vous expliquer sa religion, c'est que, quand il n'y a que des curés et des rugbymen, Madame fait avec.
C'est ce qui s'appelle, ne pas être influençable.
Et dans ces conditions, Brassens, il peut aller se gratter (la guitare)

Le Tenancier a dit…

Ttttt, George.
Vieillir est un boulot dont on s'acquitte mal avec de l'alcool moyen, pour ne pas le qualifier autrement...

birahima2 a dit…

mais pourtant on l'a pas sifflé celui-là !

Le Tenancier a dit…

Qui, qu'on a pas sifflé ?
Jack ?

Moons a dit…

On a tous en nous quelque chose de Tennesse Williams.

ArD a dit…

Oui, mais Samson... c'est un héros fortiche !

Ne m'appelez plus jamais Tennesse a dit…

Je prends l'homosexualité
Ne vous battez pas pour le reste

Menphis a dit…

Et pour varier sur les
Tennessee

http://www.youtube.com/watch?v=ADCz4pXYoVo

birahima2 a dit…

ça vaut le coup.
woué, je crois bien que y'a qu'ici qu'on est pas chez les dingues.

sur un toit brûlant a dit…

chatte
manifeste

tram a dit…

et
on m'oublie

http://30.media.tumblr.com/tumblr_lb5r8nIz191qe5y7po1_400.jpg

George WF Weaver a dit…

Tout se fit ombre et aquarium ardent. Au matin, — aube de juin batailleuse —, je courus aux champs, âne, claironnant et Brando sans mon grief…

Moons a dit…

Sometimes, we're like a cat in a hot tin roof. Sometimes.

birahima2 a dit…

moi, je ne lis que des vostefeureux.

( version originale sous titré français).

et ça me va très bien.

taie sans café a dit…

Sometimes
mais pas toujours

Sinon, G
pour les grenades et la religion, on verra un autre jour

qui sera ardant, je ne sais
je préfère mai
mais pas l'aube, ça me rappelle Hugo, et je crois pas que ce soit un bon souvenir

Sabine a dit…

Et comment est votre poitrail ?

Martini a dit…

n, oh toujours la même, même si vous oubliez quelquefois de reconnaître

La vôtre était fermée, mais qu'est-ce que cela change ?
Ce sont détails ; à Paris puisqu'il n'y en a pas, peut-être ; On ne les montre jamais fermées

entre
autres

http://www.gosee.fr/images/newsletter/_09_08/Nature-la-grenade.jpg

mais il y en a tant

George WF Weaver a dit…

Merci, thé : très belle nature morte. J'ignorais qu'il y avait des lois sur la représentation des grenades, mais il ne s'agissait pas ici d'une composition, vous savez…
Et bravo pour Bottom et ses Sabines de la banlieue.

Enregistrer un commentaire