Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mercredi 16 février 2011

Miettes d'une bibliothèque éparpillée


18 urbanités attiques:

Moons a dit…

De qui est "Franprix" ?

Wroblewski a dit…

La jalousie m'étreint.

Moons a dit…

Surtout que ce ne sont que des miettes :-)

George WF Weaver a dit…

Environ le cinquième. Le reste est en cartons, à pourrir lentement dans différents endroits.

Pas de quoi être jaloux, Wrob, tant qu'on a un bon bouquin sous la main.

Moons, "Franprix" était un projet de révolution de l'objet-livre voici quelques années, une sorte d'ancêtre de l'aillepade, mais ça a tourné en eau de boudin.

thé a dit…

beau lieu
Les cartons savent ce que nous somes.

thé a dit…

sommes

George WF Weaver a dit…

Que contrecarre-t-on dans son somme, thé ?

Anonyme a dit…

Sur la seconde photo, on note, au premier plan, sur la table recouverte d'une nappe à carreaux rose et blanc, le volume des « Œuvres » de Guy Debord paru chez Gallimard en 2006 dans la collection "Quarto". Bonne lecture.

George WF Weaver a dit…

Bon œil, Anonyme, mais les carreaux sont rouges, le flash les a pâlis.

Si votre dernière phrase est un souhait, il est inutile.
Si, plus probablement, c'est un commentaire, itou. Non ?

À vous, Frédéric.

ArD a dit…

Il y a un petit rayon orientalisant, voire japonisant ou je me trompe ?(!)

Vous êtes un afficionado du marque-page, non ?

George WF Weaver a dit…

Désolé, ArD, mais je peine à comprendre les motifs de vos deux remarques.
À part quelques Mishima, Kawabata, Lao She et les Notes sur l'oreiller, je ne crois pas avoir grand-chose en matière de littérature orientale.
Et je n'utilise de marque-page que lorsque j'ai conscience d'être trop éméché pour me souvenir ensuite du stade de ma lecture.

birahima2 a dit…

une horreur.
Pour ça que tant de gens sont paralysés par leur culture.

C'est défiscalisable au m2, je parie ?

Narcisse a dit…

« Cur aliquid vidi ? »

Oshima a dit…

Viens voir mes estampes

Adria Cheno a dit…

Moi je dis George WF Weaver a de la chance.

George WF Weaver a dit…

Pas sûr qu'une forme même bénigne de maladie soit une chance, Adria… On se met à lire des tas de livres en même temps, on n'en finit aucun, ou si peu : seulement les plus brefs, qui n'ont pas le temps d'être submergés par un nouvel attrait. Et on ne peut s'empêcher de poursuivre l'accumulation, et il faudrait ranger strictement tout cela pour retrouver aisément celui qui nous titille, dont du coup on rapporte un deuxième exemplaire par facilité…

Adria Cheno a dit…

... tout est là, impossible de ranger strictement, mais j'envie vos murs droits sous mes combles à jamais acrobatiques...

George WF Weaver a dit…

Ah oui, les combles si charmants sont rétifs aux bibliothèques, à moins de se résoudre à restreindre l'espace disponible par de droits rayonnages. Le mieux est d'en dresser un, large, sous la ligne du faîte, accessible des deux côtés.
Mais ça divise la pièce en deux.
De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins, il y a un pas, certes…

Enregistrer un commentaire