Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mardi 20 juillet 2010

Celui-là honnissait la maladie du travail et fut emporté par le travail de la maladie.


J’aurais pu mourir à cinq ans dans les brouillards soufrés des Dombes
J’aurais pu mourir à dix ans dans les geôles des curés jésuites
J’aurais pu mourir à vingt ans dans les djebels de l’Algérie
J’aurais pu mourir à trente ans dans une tire vraiment pourrie
J’aurais pu mourir à quarante, sous les grenades des CRS
J’aurais pu mourir à cinquante carbonisé par le travail
J’aurais pu mourir à soixante liquéfié par un amour fou
Mais je vais crever à septante d’un cancer placé au rectum !
Se faire sodomiser par la dame à la faux
Quel calvaire inhumain pour un vieil hétéro !

Arthur, 2010
Merci à Charles Tatum, Jr et à Pop9, chez qui on trouvera les liens idoines.

1 urbanités attiques:

Jérôme Leroy a dit…

Un peu désolé d'apprendre une existence par sa disparition.
Le poème est plutôt bon.

Enregistrer un commentaire