Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

lundi 20 mai 2019

Radio kills the video stars


Le bijou cinématographique que Mathieu Chatellier a consacré à Fred Deux et Cécile Reims est actuellement visible en ligne, j'ignore pour combien de temps encore :



Mais le gâteau de cette fragile cerise, c'est l'intégralité des entretiens et improvisations radiophoniques de Fred de 1958 à 2008, enfin compilés sur Les bandes magiques.

Ça commence par un trésor introuvable de la chaîne radiophonique nationale France III, en 1958.
Fred cause très à l'aise de son premier bouquin impossible et impensable, La Gana, comme du dernier Agatha Christie.



Et puis on enquillera trente ans plus tard sur son intimité avec Michel Camus et Alain Veinstein, qui depuis 1989 l'invita toutes affaires cessantes sur France Culture et nous permit de savourer sa voix à n'importe quelle occasion, toutes brèches affamées, et qui nous délecta en 1999 de cinq jours d'affilée de Du jour au lendemain.

Radio Days :
Moins en en voit, mieux on imagine.



(Un des tout premiers vidéoclips de l'histoire du show-business, bien après les scopitones, à des années-lumières de l'univers de Fred)

2 urbanités attiques:

tampaxromana a dit…

oh, merci pour cette inespérée trouvaille !

cette émission est par ailleurs datée du 17 novembre 1958,
et je crois me souvenir que c'est justement un 17 novembre (1936) que l'oncle s'est collé une balle dans le buffet.
il faudrait retrouver le passage dans une des bandes pour confirmer ou infirmer.
(j'espère pouvoir m'y replonger bientôt)

tristan

George WF Weaver a dit…

Je te fais confiance pour retrouver le passage, Tristan, même si Fred n'avait pas la folie des commémorations.

L'émission a été enregistrée le 6 novembre 1958, selon l'INAThèque.

Enregistrer un commentaire