Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mardi 26 avril 2016

Bloody Building !

Une merveille de William Karel, encore plus épastrouillante à mon sens que le bijou détonnant de Carl Reiner et Steve Martin.

Il n'y avait pas de temps à perdre : Cyd Charisse est morte une semaine après la fin du tournage…


C'est ici en trois parties, et le titre initialement décidé est celui du présent billet.

2 urbanités attiques:

schizosophie a dit…

Ben Gazzara (1/3) :
"Il avait lu quelque part que fumer provoquait le cancer. Depuis, il avait arrêté de lire."
"Depuis qu'il craignait d'être empoisonné, il s'était mis à lire Socrate."

George WF Weaver a dit…

William Karel est un sacré génie, presque aussi corpulent qu'Orson Welles et doté d'un pareil sens de l'humour.
Si par chance tu te retrouves son commensal, faut avoir repéré l'emplacement des toilettes, tant il te fait pisser de rire.

Dans Opération Lune, il n'a pas hésité à caser ceci :
"…il a fini par pointer aux Hassidiques !"

Le début de cette étonnante carrière est relaté ici.

Enregistrer un commentaire