Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

mardi 29 mars 2011

Mieux vaut s'enfiler des coups de vin blanc que les clous de vingt bancs !

Le Marquis de l'Orée ayant choisi aujourd'hui d'écraser la plupart des six cents et quelques messages de son blogue, postés en moins de trois mois et tous hautement intéressants (au minimum), nous aussi nous résolvons à faire n'importe quoi :

6 urbanités attiques:

ubifaciunt a dit…

Quoi, George écoute les Wriggles ???


Quelle classe !

Moons a dit…

Pareil, je me suis acheté un CD de Monique Morelli ! Allez hop, vive la liberté, non mais.

George WF Weaver a dit…

Ben oui, Ubi : figure-toi que j'ai découvert les Wriggles dès leur premier skeud, grâce à Radio-Libertaire qui passait justement ce morceau. Soit dit en passant, faudra qu'on traîne une sérieuse soirée (sur des bancs, avec du blanc ?) à confronter nos goûts musicaux -- Barbara mise à part évidemment.

Y'a eu des rubis et du charbon, chez les lascars en rouge. Dans les rubis : Plouf !, Le goût des filles, Pourquoi ?, etc., et bon, pour le reste, laissons disparaître les terrils de merde. Le complot, curieux à bien des points de vue...

Moons, Monique Morelli ne s'achète pas : c'est la liberté même. Y'a eu Mac Orlan, Bruant, Villon, Aragon et Cie, mais surtout Leonardi, cet éternel oublié !

Le Marquis de l'Orée a dit…

Cher George, delorée, cet abruti, vient d'effectuer une volte-face dérisoire dont il a le secret. Quel con.

George WF Weaver a dit…

Hé hé, vous maniez le chleuasme !

Bon, c'est bien beau, certes, mais… quid de toutes ces merveilles disparues ?

Le Marquis de l'Orée a dit…

Nous pourrons les imaginer plus merveilleuses qu'elles n'étaient, - à supposer qu'elles le fussent.
"Elle est morte, elle est embellie"...
Et nous tenterons d'en fignoler de plus comiques encore.
Oh vie heureuse encore.

ps: je sais à peine manier la grelinette !

Enregistrer un commentaire