Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

dimanche 10 janvier 2021

Rirette à la radio

France Culture a diffusé le ouiquènde des 5 et 6 décembre derniers un documentaire en deux parties sur Rirette Maîtrejean :

Cette émission puise amplement dans Le bureau des rêves perdus diffusé sur la Chaîne Parisienne le 17 octobre 1957, dont voici l'intégralité :

Peu après cette évocation de sa jeunesse, Rirette s'est de nouveau vu sollicitée par la Chaîne Parisienne, cette fois pour une fiction en dix épisodes sur la bande à Bonnot écrite par George Adam et réalisée par Yves Darriet, qui fut diffusée sur les ondes du 19 juillet au 27 septembre 1959.

Seule survivante du procès des bandits tragiques près d'un demi-siècle après les faits, Rirette tenait le rôle de la récitante. Voici, brute de décoffrage, la séance d'enregistrements à laquelle elle se prêta le 21 janvier 1959 (cinquante ans pile-poil avant que France Inter ne consacre une autre émission à l'affaire, le 21 janvier 2009) :

On pourra juger du résultat en écoutant l'ouverture et l'épilogue de ce feuilleton, où Rirette est interprétée par Judith Magre :

La bande à Bonnot, 1/10 : Les beaux jours de Romainville (19/07/1959) :

La bande à Bonnot, 10/10 : Un matin d'avril boulevard Arago (27/09/1959) :

Rirette Maîtrejean s'est éteinte le 11 juin 1968, juste après l'efflorescence d'un joli mois de mai, assurée sans doute que ses rêves n'étaient décidément pas tout à fait perdus...

5 commentaires:

  1. Un grand merci pour ces liens, George.
    Le bonjour chez vous.

    RépondreSupprimer
  2. Mais, bordel cosaque, pourquoi les trois derniers ne veulent-ils pas démarrer ?

    RépondreSupprimer
  3. Mouaif, il semblerait que mon bidouillage n'est pas très fiable : ça marche sur mon ordi mais pas sur tablette, par exemple. Mais si la durée s'affiche, ça devrait fonctionner.
    Bizarre, c'est exactement le même lecteur embarqué que celui qui est en en-tête de ce blogue, et qui lui fonctionne nickel…
    Bon, je vais tenter de réparer ce cafouillage fissa.

    RépondreSupprimer
  4. Ayé, j'ai re-téléversé en double chez Nuage de sons, ça devrait gazer !

    RépondreSupprimer